Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Coronavirus : la triste découverte des scientifiques sur les personnes qui ont développé une « forme légère »

Publié par Justine le 11 Fév 2021 à 17:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les études sur le Coronavirus se suivent et dévoilent les nouvelles facettes du virus. La dernière en date concerne les anticorps chez les personnes ayant contracté la forme modérée du Covid-19. Ces derniers ne seraient immunisés que 2 petits mois seulement.

Coronavirus, immunité 2 mois

>>> À lire aussi : Ce nouveau coronavirus mystérieux qui émerge et inquiète !

De nouvelles informations sur le Coronavirus

C’est une question récurrente depuis l’apparition du Coronavirus sur le territoire. Combien de temps sommes-nous immunisés après avoir contracté le virus ? D’après une nouvelle étude menée par des chercheurs de la Sorbonne, de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, de l’Inserm et de l’Institut Pasteur, les personnes victimes de la forme modérée du Covid-19, ne sont immunisées que pendant 2 mois.

Publiée dans Nature Communications, la conclusion des chercheurs indique que les anticorps « neutralisants » sont créés afin de bloquer l’entrée au virus dans les cellules cibles. Toutefois, cette protection disparaît progressivement avant de disparaître entièrement au bout de 2 mois.

>>> À lire aussi : Covid-19 : ce groupe sanguin est-il vraiment plus protégé que les autres contre le Coronavirus ?

Les anticorps déclinent rapidement après avoir combattu le Coronavirus

Pour ce faire, les scientifiques ont observé le comportement du virus et des anticorps de 26 personnels soignants contaminés par le Coronavirus. Ils ont noté l’apparition des anticorps entre 2 et 4 semaines après le début des symptômes.

Après avoir offert une réponse neutralisante, les anticorps IgA systémiques « déclinent rapidement dès deux mois après le début des symptômes ». Autrement dit, le système immunitaire offre une réponse rapide et efficace, mais avec des anticorps à la vie limitée.

Une conclusion loin d’être rassurante puisque cela signifie qu’il est possible d’être recontaminé 2 mois après la première infection. Les chercheurs demandent le respect minutieux des gestes barrières après une contamination du Covid-19. Par ailleurs, ils soulignent l’importance de vacciner rapidement la population.

>>> À lire aussi : Covid-19 : des vaccinations VIP ont eu lieu dans un hôpital de Paris !

Source : BFM TV

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0