Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19 : Nos anticorps peuvent-ils tuer le virus ?

Publié par Jessy le 25 Avr 2021 à 11:26
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis plus d’un an, les spécialistes se penchent sur le coronavirus pour trouver des remèdes, et suivent son évolution de près. Au-delà du vaccin, nos anticorps seraient en mesure de tuer le virus, selon certains scientifiques de grands instituts de recherches.

>>> À lire aussi : Vaccin Pfizer : Un homme décède quelques jours après avoir reçu sa première dose

Covid-19 : nos anticorps peuvent tuer le virus !

C’est une nouvelle qui pourrait rassurer les citoyens du monde entier. Dans la revue Cell reports medicine, de nombreux scientifiques ont été formels : nos anticorps peuvent tuer le virus. Comme pour toutes les maladies, le corps tente de se défendre face aux virus, et produit des anticorps pour les combattre. La Covid n’est pas une exception à la règle.

Dans l’étude publiée par le magazine le 21 avril dernier, des chercheurs de l’Institut Pasteur, du centre national de recherche scientifique et de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale ont démontré que les anticorps étaient une arme contre le virus. Selon les scientifiques, le virus peut donc être tué par nos anticorps, quelque soit la gravité de la maladie. Une bonne nouvelle certes, mais il ne faut pas oublier que notre corps doit être en capacité de produire ces anticorps.

>>> À lire aussi : AstraZeneca : Cette idée étonnante pour redorer l’image du vaccin 

Une avancée dans la recherche d’un remède très efficace ?

Bien que la campagne de vaccination avance à son rythme, les chercheurs continuent de se pencher sur un remède efficace, et non-dangereux pour la santé. Malgré tout, il faudra toujours se souvenir que le risque zéro n’existe pas. Selon Timothée Bruel, co-auteur de l’étude et chercheur à l’Institut Pasteur, cette découverte est essentielle pour permettre de mettre en place un traitement capable de soigner les personnes atteintes par le virus.

On ne parlerait donc plus de vaccin, mais d’un traitement. « On commence aujourd’hui à utiliser les anticorps monoclonaux qui sont choisis pour leur capacité à neutraliser le virus, en l’empêchant d’entrer dans les cellules. Peut-être que nous pourrons, à l’avenir, créer un cocktail d’anticorps qui en comprendrait un qui neutralise directement le virus, et d’autres qui éliminent les cellules infectées » indique le chercheur à Capital.

>>> À lire aussi : Covid-19 : nouveaux coronavirus potentiellement « dangereux » à Wuhan

Source : Capital
0