Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

La fin de la pandémie plus proche que prévu ? Karine Lacombe donne des infos encourageantes

Publié par Brandon Clouchoux le 14 Sep 2021 à 21:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À partir de ce mercredi 15 septembre, la vaccination contre le Covid-19 devient obligatoire pour plusieurs professions, dont les soignants. Karine Lacombe, infectiologue était l’invitée ce mardi 14 septembre sur BFMTV-RMC. Elle évoque l’avenir de la pandémie de Covid-19. Découvrez ses propos dans la vidéo ci-dessous.

L’avenir du Covid-19 selon Karine Lacombe

L’invitée ce mardi matin, sur le plateau de BFMTV-RMC était la professeure Karine Lacombe, cheffe du service des maladies infectieuses de l’hôpital Saint-Antoine à Paris. Elle a évoqué l’avenir de la pandémie de Covid-19. Selon elle, elle ne s’éteindra pas naturellement, mais on « devrait vivre avec beaucoup moins de soucis » .

« On va rentrer dans une phase endémique » , a expliqué l’infectiologue. « Avant que le Delta n’arrive, on pensait, on espérait pouvoir se débarrasser un jour du Sars-Cov-2. Avec le Delta qui est arrivé et avec probablement des réservoirs animaux qui ne sont pas pour l’instant identifiés mais on suppose qu’il y a un réservoir animal dans lequel le virus peut persister et ensuite contaminer l’Homme, on va continuer à voir arriver dans les hôpitaux des personnes atteintes du Covid-19 » , détaille-t-elle.

Elle accentue sur l’importance de la vaccination : « On va retourner vers une vie normale avec le virus, en tout cas on va tendre vers une certaine normalité bien que le virus va persister » , ajoute t-elle.

>>> À lire aussi : Vaccin Covid : ce nouvel effet secondaire sur les femmes qui inquiète

Sur la bonne voie

L’apparition de nouveaux variants n’est pas exclue. Karine Lacombe estime que la vaccination « couvre tous les nouveaux variants de façon efficace » et limite l’apparition de nouveaux. L’infectiologue se montre très optimiste : « On est en train de sortir de la pandémie » , affirme-t-elle.

Elle assure que « de façon globale, l’immunité collective est en train d’être atteinte, c’est ce qui nous permet de maîtriser l’épidémie » . Toujours en mettant un point d’honneur sur le vaccin, elle rappelle que la vaccination a permis de sauver 47 000 personnes en France.

L’infectiologue ajoute également un message à toutes celles et tous ceux qui se posent encore des questions sur l’efficacité du vaccin. « Il y a encore des personnes qui ne sont pas persuadées ou qui ont très peur de l’injection, des effets secondaires. Maintenant on a beaucoup de recul, ces quelques pourcentages de personnes c’est peut-être ça qui fera la différence » , assure-t-elle.

>>> À lire aussi : Covid-19 et vaccin Janssen : un « nombre important » d’échecs du vaccin en France

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0