Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Covid-19: Paris dans la même situation que Marseille, le reconfinement ne semble plus très loin !

Publié par Elodie GD le 30 Sep 2020 à 15:50
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis les déclarations du ministre de la Santé la semaine dernière, de nombreuses questions restent en suspens. Si au niveau du taux d’incidence l’Ile de France semble s’en tirer mieux que Marseille, les Français ne sont pas dupes. Il est sûr que la région a dépassé le stade de vigilance. Dans ce cas, faut-il craindre un reconfinement d’ici quelques semaines? 

La suite après cette publicité
Un reconfinement de l'avent envisagé pour sauver les fêtes?

A lire aussi: Reconfinement général du 1er au 20 décembre : la recommandation qui inquiète

Le Covid-19 gagne du terrain

La suite après cette vidéo

A Marseille comme en Île de France, les nouvelles mesures sont tombées. Mais le moins que l’on puisse dire c’est que la cité phocéenne ne s’en tire pas très bien. En effet, afin de limiter les dégâts causés par le Covid-19, le gouvernement a dû prendre des mesures strictes. C’est pourquoi les restaurants et les bars sont désormais fermés jusqu’à nouvel ordre.

La suite après cette publicité

Révoltés les restaurateurs et les propriétaires de bars n’ont pas manqué d’exprimer leur mécontentement via les médias et sur les réseaux sociaux. Cette décision du gouvernement est tombée comme un coup de massue. Déjà fragilisés par le confinement, beaucoup de restaurateurs estiment que ces nouvelles mesures risquent de leur coûter leurs commerces. Et si elles semblent moins strictes en ce qui concerne l’Île de France, elles entraînent tout de même un manque à gagner considérable pour les restaurateurs et propriétaires de bars obligés de baisser le rideau dès 22 heures.

Opérations déprogrammées

Si les malades sont moins nombreux qu’au mois de mars, quand l’épidémie était au plus fort, la maladie n’en reste pas moins grave comme le fait remarquer le Dr Lionel Lamhaut dans les colonnes du Parisien. En Île de France, les praticiens envisagent même de déprogrammer certaines opérations afin de privilégier les malades du Covid a d’ailleurs avoué le Dr Lamhaut. Cette indication laisse à penser qu’ils envisagent une aggravation de la situation d’ici quelque temps.

La suite après cette publicité

Pour ce qui est du profil des patients pris en charge, il n’a pas changé. On retrouve donc une majorité d’hommes d’une soixantaine d’années avec différentes pathologies (hypertension, surpoids, etc.). Mais cette fois, les patients arrivent en réanimation plus rapidement.

« Un reconfinement de l’avent »

Si pour l’heure les mesures sont encore souples, ils se pourraient qu’elles deviennent plus restrictives dans les semaines à venir. Mais dans ce domaine, c’est la préfecture qui a le dernier mot. « On se dirige tout droit vers de nouvelles restrictions et des périodes de reconfinement » a fait remarquer Anne Souyris,  l’adjointe à la santé de la maire de Paris.

La suite après cette publicité

Pour elle, les établissements scolaires doivent faire l’objet d’une surveillance accrue. « Je ne comprends pas que, dans les écoles, il n’y ait pas de réflexion sur les dédoublements de classe ni de mesures pour éviter que les professeurs déjeunent ensemble dans des salles confinées » a-t-elle déclaré. Une chose est sûre, c’est que l’idée d’un « reconfinement de l’avent » afin de sauver les fêtes de fin d’année, semble séduire les élus.

A lire aussi: Covid-19: Jean Castex envisagerait un reconfinement national (VIDEO)

Source: Le Parisien

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.