Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Vaccin : une troisième dose finalement nécessaire ?

Publié par Claire JONNIER le 19 Fév 2021 à 12:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Pas une, pas deux, mais trois doses de vaccin seraient nécessaires pour pouvoir lutter contre le covid-19. En tous les cas, c’est ce qu’affirme Bill Gates concernant l’apparition des nouveaux variants. Par ailleurs, il ajoute qu’un rappel fréquent devrait être effectué jusqu’à temps que le virus disparaisse complètement…

>> À lire aussi : Espoir : la campagne de vaccination en Israël porterait déjà ses fruits !

Covid-19 : où en est la vaccination ?

Perçue comme le seul espoir pour sortir de l’épidémie, la vaccination contre le covid-19 est loin de prendre son rythme de croisière en France. Pour le moment, les statistiques rapportent que la plupart des patients vaccinés n’ont reçu qu’une seule dose, en attente de la deuxième. Certains scientifiques stipulent même que si vous avez déjà contracté le coronavirus, une seule injection devrait suffire

Des propos qui contrastent franchement avec les récentes déclarations de Bill Gates concernant l’apparition des variants. En effet, pour lui, le problème est clair : il faut inoculer une troisième dose supplémentaire pour éviter les formes les plus graves. «La discussion actuelle est de savoir si nous avons simplement besoin d’obtenir une protection très élevée par le vaccin actuel, si nous avons besoin d’une troisième dose ou s’il nous faut un vaccin modifié.»

covid-19-une-troisieme-dose-necessaire-pour-lutter-contre-variants

La course au profit ?

Personne n’ignore le chiffre d’affaires faramineux qu’a déjà empoché Pfizer suite à l’invention du vaccin contre covid-19. Alors forcément, lorsque Bill Gates nous annonce qu’il faut une troisième dose pour pouvoir lutter contre les variants, on ne peut que se poser la question. Est-ce qu’il s’agit vraiment d’une mesure censée protéger les patients ou tout simplement, une mesure qui vise à maximiser les rentes ?

Et ça pose d’autant plus de questions lorsque le businessman affirme qu’il faudra réitérer le vaccin quasiment chaque année pour pouvoir lutter contre le virus. «Probablement pas une fois par an mais tant qu’il est là, nous voulons qu’autant d’Américains que possible ne se le transmettent pas l’un à l’autre.» Quoi qu’il en soit, la France fait figure de mauvais élève vis-à-vis des autres pays du monde qui ont déjà largement accéléré la cadence.

>> À lire aussi : Covid-19 : des vaccinations VIP ont eu lieu dans un hôpital de Paris !

0