Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >

Victime de moqueries sur son handicap, une petite fille de 10 ans décède, rattrapée par la maladie

Publié par Constance le 28 Mai 2019 à 19:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Sophia Weaver, une américaine âgée de 10 ans, est décédée le 24 mai dernier. La petite fille souffrait du syndrome de Rett, une maladie génétique qui provoque un handicap physique et mental. Sa maman, Nathalie Weaver, a publié ce message sur son compte Twitter : « Notre Sophia a quitté cette Terre la nuit dernière après avoir passé chaque jour de sa vie entourée d’amour et d’adoration » . En avril 2018, la fillette avait ému les internautes après avoir subi une violente vague de cyberharcèlement.

>> À lire aussi : Elle découvre avec horreur que la photo de sa fille handicapée a été utilisée pour promouvoir l’avortement

Sophia Weaver avait été victime de cyberharcèlement

L’année dernière, un compte Twitter avait utilisé une image de Sophia et son handicap pour promouvoir l’avortement. Il avait posté un tweet où on pouvait lire :  » Il est normal de penser que chaque enfant est important, mais beaucoup d’entre eux ne le sont pas d’où le test de l’amnio. (Cela) devrait être un test obligatoire et s’il s’avère négatif et que la femme ne veut pas avorter, toutes les factures accumulées par la suite sont à sa charge et à celle du père. » De nombreux internautes avaient été choqués par ces propos mais d’autres y avaient vu une opportunité de déverser de la haine.

Nathalie Weaver avait d’ailleurs eu beaucoup de mal à faire retirer le tweet. La réponse de Twitter ne lui avait pas plu du tout. « Je viens de recevoir un courriel disant que Twitter ne pense pas qu’une personne qui utilise l’image de mon enfant en tant qu’enfant modèle pour AVORTER et pour éliminer tous les « défauts » in utero constitue une violation. Pourquoi ? Parce qu’ils ne reconnaîtront pas la haine envers les personnes handicapées dans leurs règlements/rapports. » avait-elle tweeté. Grâce à l’aide de sa communauté elle avait pu faire supprimer le message.

https://www.instagram.com/p/Bwhsna0JZlN/

>> À lire aussi : Un plan de métro des stations accessibles juste aux handicapés

L’amour plus fort que le handicap

Suite à cet événement, Nathalie s’est engagée en faveur des enfants handicapés et contre le cyberharcèlement. La famille Weaver a également créé l’association « Sophia’s Voice » pour aider financièrement les enfants victimes de handicap. Dans son tweet d’annonce, la maman de Sophia appelait sa communauté à donner pour l’association plutôt que d’envoyer des fleurs. Elle a conclu son message par : « Une fois que nous nous serons sortis de cette douleur bouleversante, nous continuerons à aider les autres dans sa mémoire » . La famille avait même reçu le soutien de Barack Obama qui a récemment commenté une photo de Sophia sur Instagram.

>> À lire aussi : Comment supprimer son compte Twitter ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER