Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Didier Raoult dans la tourmente : Ces graves accusations dont il fait l’objet

Publié par Mia le 27 Avr 2022 à 16:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Tandis que de nouveaux variants tuent des enfants dans le monde, le mythe de la chloroquine comme solution s’effondre encore un peu plus. En effet, le microbiologiste Didier Raoult est actuellement dans une situation difficile. Ses recherches pour soigner le Covid-19 auraient été un véritable fiasco. D’autant que le docteur aurait également commis de gros manquements. Didier Raoult est accusé, à ce jour, d’essais cliniques, impliquant des humains, frauduleux et dangereux. Voici les détails.

essais cliniques manquements problemes didier raoult

Didier Raoult suspecté d’essais cliniques frauduleux

Ce mercredi 27 avril 2022, l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) a indiqué avoir mis la main sur de gros manquements impliquant le Dr. Didier Raoult. Dans un communiqué, l’agence décrit des essais cliniques potentiellement frauduleux. Et cela, au sein de l’IHU Méditerranée Infection, celui de Didier Raoult. Selon l’ANSM, la justice va être saisie dans ce cadre. L’agence « engage des poursuites administratives ».  De « graves manquements et une non-conformité à la réglementation des recherches impliquant la personne humaine (RIPH), notamment sur le plan éthique », auraient été détecté à l’IHU. Cependant, impliquer des personnes humaines dans des essais cliniques, sans autorisation, est puni par la loi.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

L’ANSM aurait, par ailleurs, effectué plusieurs contrôles auprès de l’équipe de Didier Raoult. Des interventions ont eu lieu suite à des « signalements dans le cadre de notre dispositif de lanceurs d’alerte ».  Une « utilisation de combinaisons d’antibiotiques différentes des recommandations internationales » a été dénotée. Des essais cliniques ont d’ailleurs été effectués sur des personnes. Un manquement très grave et dangereux pour les patients. Un comble pour le médecin le plus médiatisé en France.

Un manquement qui se finira devant les tribunaux

Suite à de telles découvertes, l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM) a lancé une enquête autour de cette affaire. Le but ? Découvrir ce que cache l’IHU de Didier Raoult au sujet des essais cliniques humains. Pour l’heure, trop peu d’éléments incombent au médecin pour passer devant les tribunaux. Mais si de nouveaux éléments viennent s’ajouter au dossier, le médecin sera traduit en justice. Cependant, Didier Raoult est dans le viseur des organismes de santé. Il est notamment accusé d’autres manquements, notamment aux codes de la profession de médecin.

L’ANSM espère que l’enquête soit concluante pour éviter des débordements et de mettre en danger les patients. D’après le code de la santé publique, « pratiquer ou faire pratiquer une recherche impliquant la personne humaine«  sans autorisation est puni d’un an d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros. Une sanction qui pourrait donc s’appliquer au futur ministre de la Santé présumé.