Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Cunnilingus, anulingus : La digue dentaire, un moyen de prévention contre les MST ?

Publié par Sabine le 13 Nov 2021 à 7:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les MST ou Maladies Sexuellement Transmissibles sont très contagieuses. Entre le SIDA qui rend les relations sexuelles plus difficiles depuis plus de 40 ans et toutes autres les affections qui se transmettent lors d’un acte sexuel ou un simple flirt, elles infligent toutes des restrictions, des comportements spécifiques.

Pour les prévenir, il existe évidemment des moyens qui ont fait leurs preuves. D’autres sont plus insolites comme la digue dentaire. Mais qu’est-ce la digue dentaire ? Comment peut-elle agir contre les MST ?

Restons bouche bée devant cette astuce bien plus efficace que d’autres accessoires.

 

digue dentaire prévention contre mst

 

Quelles sont les MST les plus répandues ?

On pense en tout premier lieu comme MST au SIDA. Il s’agit du Syndrome d’Immuno Déficience Acquise causé par le VIH, un virus qui affaiblit l’immunité chez l’humain. Puisque son immunité est déficiente, des maladies que l’on désigne comme opportunistes, car elles profitent de toutes les failles pour se développer, s’installent et, à terme, vont causer le décès du malade.

Aujourd’hui, il existe des thérapies très efficaces afin de maintenir le VIH à un taux acceptable pour la survie. Si les chiffres sont stabilisés en France avec quelque 6 000 cas détectés par an, en revanche, la situation reste préoccupante au niveau mondial. Il y a en effet près de 38 millions de séropositifs qui vivent au quotidien avec ce virus et les conditions de traitement sont très variables selon les pays. Si les espoirs d’un vaccin dans les années à venir se précisent, ce n’est pas encore le cas. On le sait, le meilleur moyen de protection contre cette MST reste le port d’un préservatif.

Ce sont encore les hommes qui sont le plus touchés par cette pathologie. Il existe heureusement des MST beaucoup moins mortelles. On pense évidemment à l’hépatite B, à la blennorragie qu’on appelle communément « la chaude pisse » ou encore la syphilis qui est pratiquement inexistante à présent. Mais il y a également des affections moins spectaculaires comme les verrues génitales par exemple. Pour certaines, même le port du préservatif ne peut empêcher leur transmission. Dans ce cas, la digue dentaire offre un rempart intéressant.

Qu’est-ce que la digue dentaire ?

La digue dentaire est un simple carré de latex ou de polyuréthane à la fois mince et souple, et qui est surtout parfaitement imperméable. Son utilisation est fréquente dans le cadre d’interventions par les chirurgiens-dentistes.

Elle est indispensable pour pratiquer des actes de chirurgie dentaire et éviter une éventuelle contamination pour des maladies et infections sexuellement transmissibles. Ce qui est moins connu, c’est que la digue dentaire est utilisée comme une protection lors d’un rapport sexuel. Il peut en effet y avoir transmission entre la bouche de l’un des partenaires et la vulve, l’anus ou le pénis d’un autre. Avant ces pratiques, il est en conséquence préventif et efficace de se servir d’une digue dentaire.

Cela peut être le cas au cours d’un contact buccal avec la vulve ou l’anus du partenaire. Il faut rappeler que les risques sont plus ou moins importants en fonction de périodes hormonales, pendant les règles, par exemple ou encore de certaines pratiques comme le cunnilingus qui se concentre sur les parties génitales ou l’anulingus qui concerne également l’anus.

Pourquoi la digue dentaire est-elle efficace ?

Comme ces pratiques sont susceptibles de déposer de la salive infectée sur certaines parties intimes de son partenaire, seule la digue dentaire s’avère un moyen d’écarter un maximum de risques. Il s’avère un accessoire tout à fait efficace pour éviter d’attraper ou de transmettre une infection sexuellement transmissible telle que le VIH, l’herpès génital ou l’hépatite B.

C’est un préventif pour les préliminaires, mais il faut cependant garder l’habitude de mettre un préservatif pour la pénétration. Il est aussi conseillé de se livrer à un dépistage correct après des rapports dits « à risque ». Comme toujours, un comportement responsable est aussi le garant de votre bonne santé.

Comment jeter son accessoire pour éviter les contaminations ?

Les digues dentaires sont facilement accessibles en pharmacie au même titre que les préservatifs. Des notices d’utilisation vous permettent de vous guider vers un emploi vraiment adéquat. Vous devez la placer entre les dents afin de créer une paroi qui va rester infranchissable.

Comme pour les préservatifs, elles sont à usage unique, voire à changer systématiquement lorsque vous utilisez des pratiques buccales sur d’autres zones avec votre partenaire. Il faut donc les jeter après usage. On ne parle pas assez de ces accessoires sexuels qui peuvent également être des atouts pour éviter la transmission d’autres virus comme la Covid-19 par exemple. Soyez prévoyant et renseignez-vous sur ces petites digues dentaires qui peuvent empêcher de véritables tsunamis de maladies.

 

On sait que les dentistes ont mis en place des moyens de prévention très sophistiqués afin de limiter la contamination. La digue dentaire est donc un complément de tout premier plan pour se préserver et préserver son partenaire et surtout pour poursuivre des pratiques sexuelles en toute tranquillité.

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0