Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Alerte : ces virus vont exploser dans l’Hexagone

Publié par Elodie GD le 09 Avr 2023 à 12:34
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Le moustique tigre prolifère sur le territoire. De fait, il faut s’attendre à une hausse des cas de zika, de dengue ou encore de chikungunya, des virus dont ils peuvent être porteurs.

Une situation qui inquiète le Covars, anciennement Conseil scientifique.

>> A lire aussi : Un virus inconnu découvert chez une patiente française

Trois virus en pleine expansion

Les territoires ultramarins ne sont plus les seuls sur lesquels sévissent ces virus. Une information rapportée par un avis du Covars.

La faute au réchauffement climatique, entre autres, comme le stipule l’entomologiste Didier Fontenille. « Avec l‘augmentation des voyages, le réchauffement climatique, la baisse globale de l’immunité, nous sommes plus exposés » , a-t-il expliqué.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Avec l’approche de l’été, l’Hexagone pourrait connaître une flambée épidémique, selon le Covars. Une sentence qu’il faut cependant prendre avec des pincettes, le futur étant « difficile à anticiper » . « On n’est pas dans le cas d’un scénario catastrophe » , explique la présidente du Covars, l’immunologiste Brigitte Autran.

« Mais le risque est inéluctable du fait de la prolifération des moustiques tigres. Mais également évitable par une meilleure organisation des acteurs de lutte contre ces moustiques, le progrès et de la recherche et l’éducation des populations auprès de laquelle il convient le mieux de communiquer » , a-t-elle analysé.

>> A lire aussi : Un terrible nouveau virus s’en prend aux enfants

Le moustique tigre ne s’en ira pas

« On n’éradiquera pas le moustique tigre dans les années à venir » , prévient le virologue Xavier de Lamballerie. Pire encore : les cas de virus liés aux moustiques tigres risquent d’augmenter chaque année.

Un verdict sur lequel s’accordent les experts. « L’an passé, on a recensé 272 cas de dengue importés par les voyageurs, et une dizaine de cas de chikungunya » , rapporte l’infectiologue Denis Mavy.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Pour rappel, les trois arbovirus, comme on les appelle, peuvent être asymptomatiques. Mais ils peuvent aussi revêtir des formes graves pouvant mener au décès.

Afin de perfectionner la recherche et le traitement pour ces arbovirus, le Covars recommande de les faire rentrer « dans le plan épidémique français, au même niveau que les autres épidémies » . L’entomologiste Didier Fontenille propose même la mise en place d’un « centre technique interprofessionnel qui regrouperait le ministère de la Santé, les ARS, les chercheurs, les citoyens, collectivités… et de l’élargir au niveau européen » .

Un plan Orsec sera testé en vue de l’approche des JO 2024, qui se tiendront à Paris.

>> A lire aussi : Un nouveau virus, semblable au VIH, sème de plus en plus la panique…