Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Ces études nient l’efficacité de l’hydroxychloroquine !

Publié par Salomee le 15 Mai 2020 à 19:21

Alors que le Professeur Didier Raoult observait une réelle efficacité de son traitement à l’hydroxychloroquine, deux études viennent le contredire. En effet, « considérés dans leur ensemble, ces résultats ne plaident pas pour une utilisation de l’hydroxychloroquine comme un traitement de routine pour les patients atteints du Covid-19″ . Retour sur ces résultats contradictoires !

À lire aussi : Didier Raoult : Un marseillais se fait tatouer son portrait sur la jambe

Deux études similaires prouvent l’inefficacité de ce traitement

Deux études ont été réalisés pour prouver l’efficacité de l’hydroxychloroquine, le traitement chouchou du Professeur Raoult et qui a fait polémique pendant la crise sanitaire !

La première étude a été menée par des chercheurs français et portait sur 181 patients adultes hospitalisés et la seconde par des scientifiques chinois sur des patients avec des formes dites légères. Dans la première la chloroquine ne réduit pas les risques d’admission en réanimation ni les décès des patients infectés par le covid-19 et ayant développé une forme de pneumonie. Dans la seconde, l’hydroxycloroquine ne permettrait pas d’éliminer le virus plus rapidement, contrairement aux dires de Didier Raoult.

Selon un communiqué de presse de la revue BMJ, qui a publié ces deux études, « ces résultats ne plaident pas pour une utilisation de l’hydroxychloroquine comme un traitement de routine pour les patients atteints du Covid-19″ . 

En plus de l’inefficacité du traitement, la chloroquine aurait des effets secondaires, comme la diarrhée.

Les études en détails

La première étude se penchait donc sur 181 patients adultes arrivant à l’hôpital avec une pneumonie due au covid-19. Ils souffraient de difficultés respiratoires et avaient besoin d’oxygène. Parmi eux, 84 patients ont reçu de l’hydroxychloroquine quotidiennement, deux jours après leur entrée à l’hôpital. Les 97 autres n’en recevaient donc pas.

La prise de chloroquine n’aurait absolument rien changé : 76% des patients traités à l’hydroxychloroquine ont été en réanimation au bout du 21e jour contre 75 % dans le groupe de patients non-traités. Pour le taux de mortalité, 89% ont survécu dans le premier groupe contre 91% dans le second.

Selon les chercheurs de l’étude, « l’hydroxychloroquine a reçu une attention planétaire comme traitement potentiel du Covid-19 après des résultats positifs de petites études. Cependant, les résultats de cette étude n’étayent pas son utilisation chez les patients admis à l’hôpital avec le Covid-19 qui nécessitent de l’oxygène » .

Du côté de l’étude chinoise, il s’agissait de tester l’efficacité de  l’hydroxychloroquine sur des formes plus légères. Les résultats sont les mêmes ! Aucun changement a été constaté entre les deux groupes de patients. Par contre, les patients traités à la chloroquine ont subi plus d’effets indésirables. Le plus fréquent est le diarrhée mais des effets secondaires cardiaques ont aussi été constatés !

Source : France Info.

À lire aussi : Covid-19 : un enfant décède après avoir contracté des symptômes de la maladie de Kawasaki !

0