Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Un garçon de quatre ans décède deux heures après un rendez-vous chez son médecin généraliste

Publié par Céline le 19 Juin 2022 à 11:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Un garçon de quatre ans est décédé des suites d’une maladie du cœur. L’enquête du 13 juin 2022 a affirmé que finalement, son médecin de famille ne pouvait pas diagnostiquer l’infection.

Un garçon de quatre ans décède deux heures après avoir été chez son médecin

Pixabay

Les vidéos du jour à ne pas manquer

« J’ai entendu une respiration bruyante »

George Thomas Spencer est l’un des vrais jumeaux de Terry et de Danielle. Ce petit bout est décédé ce 19 mars 2021, deux heures après que son médecin généraliste l’ait fait rentrer chez lui. Le Dr Jill Osgood a révélé lors de l’audience du lundi 13 juin 2022 que le petit était sujet à une infection virale, nommée croup.

Il affirme également que lorsqu’il l’a consulté, son rythme cardiaque, sa température et sa saturation en oxygène étaient normaux. Le médecin précise, par ailleurs, que l’enfant était très bavard et plaisantait, il faisait des phrases complètes, il n’avait pas la voix rauque… Mais néanmoins, il assure avoir entendu une respiration bruyante.

Quelques heures après avoir retrouvé son domicile, l’état du petit s’est détérioré. Et le jumeau de 4 ans a vite eu les lèvres bleues. Ses parents ont alors immédiatement appelé l’ambulance, mais avant son arrivée, un voisin secouriste qualifié a dû utiliser un défibrillateur… 

Une maladie extrêmement difficile à diagnostiquer

Le Dr Peter Fitzmaurice a déclaré que l’autopsie du petit a révélé qu’il était décédé des suites d’une myocardite. Selon lui, cette maladie peut se développer suite à une infection virale. Dans le cas du petit George, il s’agissait du croup.

L’enquête a également permis de révéler que même si George avait été envoyé à l’hôpital suite à sa visite au cabinet du généraliste, il n’aurait certainement pas été soumis à un ECG. Et c’était le seul moyen de détecter la myocardite… Un drame difficile à accepter pour les parents, comme on peut facilement l’imaginer.

Source : Au Féminin
0