Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Grippe aviaire : la mauvaise nouvelle qui vient de tomber

Publié par Mia le 13 Avr 2023 à 7:56
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En plus de l’augmentation des maladies transmises par les moustiques tigres, nous venons d’apprendre une terrible nouvelle concernant la grippe aviaire H3N8. En effet, le virus a fait sa première victime humaine. Y a-t-il un risque ?

À lire aussi : Pourquoi ce n’est absolument pas une bonne idée de se brosser les dents sous la douche ?

La grippe aviaire H3N8 fait sa première victime

La fin de la vaccination obligatoire pour le Covid-19 vient à peine d’être annoncée qu’un autre virus revient en force. Il s’agit de la grippe aviaire H3N8.

En circulation dans le monde depuis 2002, ce virus contaminait principalement les volailles. Mais, en 2022, les médecins se sont aperçus de sa présence chez des êtres humains. Jusqu’alors, la grippe aviaire n’avait d’ailleurs pas fait de victimes humaines connues.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Cependant, voilà une nouvelle qui change la donne. Une femme de 56 ans a perdu la vie dans la province de Guangdong, dans le sud-est de la Chine. Elle avait contracté le virus le 22 février 2023.

Le 3 mars, elle a été hospitalisée pour une pneumonie grave. Cette dernière a succombé le 16 mars 2023, d’après l’OMS. Elle est la première victime humaine de la grippe aviaire H3N8. Avant elle, deux cas non-mortels ont été détectés en Chine.

grippe aviaire H3N8 (2)

À lire aussi : Voici quelle est la meilleure pâte à tartiner pour la santé selon Yuka : ce n’est pas du tout le Nutella bien sûr…

Comment la patiente a-t-elle contracté le virus ?

Pour le moment, personne ne sait exactement comment la patiente est tombée malade. Quelques pistes sont explorées. Il se peut qu’elle ait été contaminée à cause d’un marché aux oiseaux vivants, par exemple.

« La patiente avait des multiples prédispositions. Elle avait des antécédents d’exposition à la volaille vivante avant le début de la maladie et des antécédents de présence de volatiles sauvages autour de son domicile » , précise l’OMS.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

Actuellement, il s’agit de la cause la plus probable pour l’OMS. « La source exacte de cette infection reste à déterminer, de même que le lien entre ce virus et les autres grippes aviaires de type A qui circulent dans le milieu animal » , ajoute l’organisme.

Selon les dernières données médicales, il semble que la grippe aviaire de type A ne se transmette pas entre humains. Pour l’OMS, « le risque de sa propagation au niveau national, régional et mondial » est donc considéré comme « faible » .

A lire aussi : Durant 6 mois, elle arrête de se laver les cheveux, le résultat est époustouflant ! (vidéo)