Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Une influenceuse impliquée dans un trafic de faux certificats vaccinaux

Publié par Sacha JOUANNE le 08 Juin 2021 à 19:00

Une influenceuse, prénommée Neverly, a posté sur son compte Snapchat plusieurs stories mettant en avant la vente de faux certificats vaccinaux à la Covid-19 contre un montant assez élevé. Une infirmière a également été suspendue à son travail après qu’elle ait été soupçonnée d’établir de fausses attestations à la vaccination.

>>> A lire aussi : Vaccin : ces signes qui inquiètent

Une influenceuse impliquée dans un trafic de faux certificats vaccinaux

Neverly, une candidate de télé-réalité qui a notamment participé à l’émission « Les princes et princesses de l’amour » fait parler d’elle depuis plusieurs heures. En effet, elle a récemment posté sur son compte Snapchat des stories pour faire de la publicité concernant la vente de faux certificats vaccinaux à la Covid-19. Le prix pour posséder cette supercherie est de 380 euros. Une pratique illégale qui pourtant est affichée publiquement sur les réseaux sociaux.

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Vos stars en réalité (@vosstarsenrealite)

Quelque temps après la publication de ces stories, Neverly a déclaré que ce n’était finalement pas elle qui avait posté ces photos car elle aurait été piraté. Une fois qu’elle a repris possession de son compte Snapchat, il y aurait eu « 150 personnes » , selon la candidate de télé-réalité, qui ont fait une capture d’écran de ces images concernant la vente de faux certificats vaccinaux. Certains d’entre eux devaient être intéressés par l’offre. De nombreuses personnes auraient donc la volonté de posséder un pass sanitaire sans réellement se faire injecter les deux doses d’un vaccin contre la Covid-19.

Une infirmière soupçonnée d’avoir établi de fausses attestations de vaccination a été suspendue

Cette histoire concernant cette influenceuse n’est pas un cas isolé. La vente de faux certificats vaccinaux est pour le moment rare en France mais commence à se rependre petit à petit. D’après les informations de France Inter, une infirmière du centre de vaccination anti-Covid de l’hôpital Sainte-Anne à Paris a été suspendue.

Pour cause, elle est soupçonnée d’avoir établi de fausses attestations de vaccination à la Covid-19 à des personnes qui n’ont eu aucune injection. « Elle a été prise en flagrant délit. Ça a été un choc…. Et ça pose un problème de santé publique parce que les personnes qui ont obtenu un faux certificat de vaccination courent un risque… et elles font courir un risque aux autres » , a déclaré un membre du personnel hospitalier à la radio publique.

France Inter ajoute qu’une secrétaire en intérim a vu son contrat s’arrêter car elle serait « potentiellement impliquée puisqu’elle était a priori au courant de la situation » .

>>> A lire aussi : Une médecin prescrivait des certificats « anti-masque » , elle va vite le regretter