Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Règle des 1km, commerces fermés : Ce territoire français passe à un confinement strict

Publié par Brandon Clouchoux le 10 Août 2021 à 11:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec une situation sanitaire qui ne cesse de se détériorer, le préfet de la Martinique a annoncé la fermeture des magasins non-essentiels. La limitation des déplacements est désormais à 1 kilomètre du domicile. Un confinement plus léger avait déjà été mis en place depuis 2 semaines.

Publicité

La Martinique passe à un confinement strict

Ce lundi 9 août, le préfet de la Martinique, Stanislas Cazelles, a annoncé un durcissement du confinement en vigueur depuis, déjà 2 semaines, dans ce département d’outre-mer. Depuis plusieurs semaines, la Martinique fait face à un explosion des contaminations : avec un taux d’incidence qui atteint 1 166 pour 100 000 habitants, ce lundi, contre 232 en France hexagonale. De plus, ce territoire est très peu vacciné : moins de 22% de la population a reçu une première dose du vaccin.

Les magasins fermeront donc leurs portes durant au moins trois semaines, à l’exception des commerces alimentaires et des pharmacies. Avec la rentrée scolaire, les « magasins utiles » seront dans l’obligation de rouvrir, mais seulement lorsque « la situation sanitaire se sera améliorée » , a précisé le préfet. Le télétravail sera fortement sollicité, et les déplacements « personnels » seront limités à 1km autour du domicile. « Ces règles sont strictes, elles seront levées dès que la situation sanitaire le permettra » , a promis le préfet, en faisant état d’une « clause de revoyure dans 15 jours » .

Publicité

>>> À lire aussi : Confinement : Ce territoire français se remet sous cloche pour au moins trois semaines

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Lieux touristiques fermés

Stanislas Cazelles invite les touristes « vulnérables » à rentrer chez eux. « Les lieux de loisirs et de culture sont fermés. Les plages ne seront plus accessibles au public. Les déplacements des bateaux à la sortie des marinas ne seront plus possibles » . Par ailleurs, « les hôtels seront fermés, sauf pour les besoins d’accueil des professionnels et des personnes résidentes du territoire » et « il en sera de même des locations saisonnières » , a ajouté le préfet.

Publicité

Selon des informations de FranceInfo, « les hôtels ne pourront plus accueillir de touristes mais seront mobilisés pour accueillir des renforts de pompiers, de soignants, d’aides-soignants, de médecins, d’infirmières » .

En ce qui concerne les vols : « les compagnies aériennes sont prévenues et mobilisées » , donc pour le départ des touristes « vulnérables » , il faudra attendre plusieurs jours. Il ne s’agit pas d’une « expulsion du territoire mais une invitation à le quitter parce qu’ils ne sont pas en sécurité » , ajoute-t-il pour clarifier la situation.

Visite ministérielle « de crise »

Publicité

Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer, effectue une « visite de crise » aux Antilles : en passant par la Guadeloupe, avant. L’île de la Guadeloupe est également soumise à une situation compliquée. Le confinement est présent depuis mercredi dernier – même si les mesures ne sont pas aussi strictes qu’en Martinique -. Le ministre des Outre-mer sera rejoint par le ministre de la Santé, Olivier Véran, le même jour. 

Abonnez vous à la Newsletter TDN

« Depuis deux semaines, l’épidémie a atteint une situation dramatique sur le territoire. Depuis 15 jours, nous appliquons un confinement et un couvre-feu à 19 heuresLa progression a ralenti, les premiers effets sont là, mais les courbes montent encore. Ces mesures n’ont pas suffi » , a expliqué le préfet lors d’une conférence de presse.

11 nouveaux décès ont été enregistrés en 48 heures, avec 563 nouveaux cas de contaminations.

Publicité

>>> À lire aussi : Reconfinement : Ces 9 départements qui sont en danger