Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Une mère perd son fils atteint du Covid-19 et ne peut pas lui dire adieu (vidéo)

Publié par Mélissa le 31 Mar 2021 à 19:00

Le 10 avril 2020 à l’âge de 33 ans, Vincent meurt du Covid-19 au CHU Lapeyronie de Montpellier.  Sa mère n’a pas pu être à son chevet une seule fois entre son hospitalisation et sa mort. Elle témoigne sur cette terrible expérience dans la vidéo ci-dessous.

>>> A lire aussi : Son père est mort du Covid-19 et elle n’a pas pu le voir une dernière fois : elle raconte sa détresse, en larmes (Vidéo)

Pas le droit à une seule visite

Le trentenaire est hospitalisé le 30 mars 2020 au CHU Lapeyronie à Montpellier pour des problèmes cardiaques. Cinq jours plus tard, il est testé positif au Covid-19. Celui-ci a surement été contaminé à l’hôpital. Suite à de nombreuses complications, Vincent est rapidement plongé dans un coma artificiel mais quelques jours après, le 10 avril 2020, l’homme décède.

Voilà déjà un an que Régine Mestre Anthime a perdu son fils Vincent. Et elle n’a pas pu être prêt de lui pour ses derniers instants. « Sur le moment, on n’y croit pas » , explique-t-elle au micro de BFMTV.  Pas une seule fois cette mère a pu voir son fils, une douleur qui ne partira pas.

« Du jour de son hospitalisation à celui de sa mort, je n’ai pas pu le voir »

Également, la mère explique que même la communication au téléphone que ce soit avec son fils et les médecins était très compliquée. Pas facile d’avoir des informations sur l’état de Vincent. Ce qui a rendu son départ encore plus brutal pour ses proches. Six jours plus tard, l’homme est mis en bière dans la morgue du CHU. Et de nouveau Régine Mestre Anthime n’a pas pu se recueillir auprès de lui. Elle n’a pas non plus pu avoir une dernière photo de Vincent.

Une requête précieuse pour cette mère

Aujourd’hui, la mère de Vincent n’a pas de colère. « Je suis un peu désabusée. J’essaie de faire entendre ma voix pour que cela n’arrive pas à d’autres personnes et pour que ces règles soient assouplies » , confesse-t-elle.

Désormais d’autres personnes qui ont perdu des proches à cause du Covid-19 ainsi que Régine Mestre Anthime ont une requête, une journée d’hommage.  Un hommage « à tous ces gens qui sont partis si brutalement de cette maladie » explique cette mère. Selon elle, cette journée permettrait d’apporter du soutien à toutes les familles endeuillées.

>>> A lire aussi : Covid-19 : Le variant britannique serait 64% plus mortel

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.