Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Cristoli virus : ce nouveau virus qui a déjà tué en Ile-de-France inquiète

Publié par Salomee le 16 Juin 2020 à 14:02
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une étude publiée, par une équipe de virologues de l’hôpital Henri Mondor de Créteil, dans la revue Emerging Infectious Diseases nous informe de l’existence d’un nouveau virus sur le territoire français : le Cristoli. Ce nouveau virus a été découvert après la mort inexpliquée d’une patiente de 58 ans. Elle est décédée suite à une encéphalite, une inflammation du cerveau, à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière de Paris. Face à l’incompréhension des médecins de cet hôpital parisien, le dossier a été envoyé à leurs collègues cristoliens, de l’hôpital de Créteil. Découvrez comment ces spécialistes ont mis la main sur ce nouveau virus. 

La suite après cette publicité

À lire aussi : SIDA : les migrants seraient plus d’un tiers à contracter le VIH après leur arrivée en France !

Une technique de recherche empruntée à celle des chercheurs chinois pour le virus du covid-19

La suite après cette vidéo

Dans l’étude publiée dans la revue Emerging Infectious Diseases, on apprend que les chercheurs de Créteil ont utilisé la même technique que les spécialistes chinois durant le covid-19. Il s’agit de la méthode dite de la métagénomique.

La suite après cette publicité

Selon le chef de pôle de biologique médicale à Mondor,  Jean-Michel Pawlotsky, contacté par le Parisien, les chercheurs se sont basés « sur ce qu’on appelle le séquençage de nouvelle génération. En clair, nous prenons des prélèvements de sang, d’urine, de selles, de crachats ou donc dans ce cas précis la biopsie cérébrale puis on en extrait les acides nucléiques pour les séquencer entièrement » . 

Cette méthode permet « d’identifier des morceaux appartenant soit à des agents infectieux déjà connus, soit étrangers » ! Via cette technique super élaborée, les chercheurs ont pu découvrir que cette femme décédée avait contracté un virus, jusqu’alors méconnu, baptisé le Cistoli virus, en l’honneur des virologues de la ville de Créteil ! La patiente souffrait d’une forte fièvre et avait développé une encéphalite mortelle.

Les retours rassurants du docteur Jean-Michel Pawlotsky

La suite après cette publicité

Selon le chef de pôle de biologie médicale à Mondor, Jean-Michel Pawlotsky, ce virus aurait pu être « transmis par des insectes, souvent des moustiques, mais sont rarement responsables de maladies graves. La plupart des transmissions sont asymptomatiques. » 

Il prévient d’ailleurs que la victime « avait un terrain très immunodéprimé, elle était très malade par ailleurs » . C’est pourquoi il préfère rassurer les français : « il s’agit là d’un seul cas, isolé, sans la moindre mesure avec le coronavirus. Pour l’instant, rien n’indique qu’il circule sur le territoire » et ajoute que cette étude « ne décrit pas une nouvelle épidémie » . 

L’émergence du covid-19 a permis aux spécialistes d’utiliser des techniques très élaborées leur permettant de découvrir l’impact des virus sur la santé des individus ! Bien que cette crise ait été particulièrement douloureuse, les connaissances en terme de recherche médicale se sont particulièrement étoffées.

La suite après cette publicité

À lire aussi : Cette boisson très connue serait la solution miracle pour vivre plus longtemps

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.