Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Attention, le paracétamol aurait un effet indésirable sur la santé

Publié par Charlène Deveaux le 27 Mar 2022 à 9:11
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Suite à un essai clinique réalisé par des chercheurs britanniques, le paracétamol pourrait, entre autres, faire augmenter la pression artérielle.

Publicité

>>> À lire aussi : L’iode, ce médicament qui s’arrache déjà utilisé en cas… de menace nucléaire !

Le paracétamol augmenterait la pression artérielle

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le paracétamol, également appelé acétaminophène, est par définition un composé chimique utilisé comme antalgique et antipyrétique, qui figure parmi les médicaments les plus communs, et les plus prescrits au monde, avec l’ibuprofène, la codéine, ou le tramadol. Le léger souci, c’est qu’une étude a été réalisée récemment par des chercheurs britanniques à ce sujet, et a démontré que la prise régulière de paracétamol (Doliprane, Efferalgan, Dafalgan, Ixprim, etc.) chez des personnes hypertendues pouvait faire augmenter la pression artérielle, informe Capital.

Publicité

Financée par la Fondation britannique pour le cœur, cette recherche a été établie grâce à un lourd travail en amont, avec notamment des tests auprès de la population. En effet, lors d’une durée totale de 4 semaines, les scientifiques ont administré à des volontaires 4 g de paracétamol par jour durant deux semaines, puis un placebo pendant 15 jours. Bilan de l’expérience : la pression systolique augmente de 5 mm Hg et la pression diastolique de 1,5 mm Hg, suite à la prise du composé.

paracetamol

Risques pour l’hypertension à long terme

L’étude prouve ainsi qu’une prise fréquente de paracétamol peut provoquer des problèmes de type cardiovasculaires. C’est pourquoi les patients atteints de maladies chroniques et consommateurs réguliers du médicament devront très certainement, à l’avenir, revoir leurs traitements à la baisse.

Publicité

Toutefois, la prise de paracétamol ou de toute substance s’y rapprochant ne peut pas être qualifiée de dangereuse, dès lors qu’elle est consommée avec modération. Par exemple, pour des maux de tête, de ventre, ou des douleurs aiguës et ciblées, vous pouvez continuer d’en utiliser sans craindre, à priori, quelconques complications.

>>> À lire aussi : Vaccin : Comment signaler les effets secondaires ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN