Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Port du masque : Gabriel Attal annonce une nouvelle inattendue (vidéo)

Publié par Brandon Clouchoux le 22 Sep 2021 à 15:24
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

À partir du lundi 4 octobre, le port du masque ne sera plus obligatoire pour les élèves de primaire. Seuls les départements avec un taux d’incidence inférieur à 50 pour 100 000 habitants, sont concernés par cette tombée de masque. Découvrez cette annonce dans la vidéo ci-dessous.

La bonne nouvelle annoncée par Gabriel Attal

Le pass sanitaire reste certes, en vigueur dans toute la France. Néanmoins, une avancée a été annoncée. Dans les départements où le taux d’incidence est en dessous de 50 cas pour 100 000 habitants, les élèves du primaire pourront faire abstraction du masque. C’est donc une quarantaine de départements sur le territoire français qui sont concernés par cette annonce, qui prendra effet à partir du lundi 4 octobre. 

Cette discussion a eu lieu ce mercredi 22 septembre, lors d’un nouveau conseil de défense sanitaire. Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a ajouté que dans ces départements, « les jauges qui s’appliquent dans certains établissements » seront également levées.

>>> À lire aussi : Emmanuel Macron dans le pétrin : Son pass sanitaire a fuité sur la toile

Le pass sanitaire toujours actif

Le pass sanitaire lui, ne subit aucun changement pour le moment. Il reste « un outil efficace« , selon le porte-parole. Une adaptation territorialisée était fortement espérée par certains Français, mais il continuera de « s’appliquer dans les mêmes conditions qu’aujourd’hui » .

Le 13 octobre 2021 devrait être présenté pendant le Conseil des ministres, le projet de loi pour le prolongement du pass sanitaire au-delà du 15 novembre. Malgré tout, Gabriel Attal a souhaité féliciter au sujet de cette avancée : « tous les indicateurs sont en baisse » . « Trois semaines après la rentrée, ne pas observer de reprise épidémique est le signe, nous espérons, d’une embellie durable » , a-t-il ajouté.

Toutes ces bonnes nouvelles sont réjouissantes, mais la victoire n’est pas encore obtenue : la situation sanitaire reste « extrêmement préoccupante » dans certains territoires d’outre-mer, avec notamment le cas de la Guyane. Le taux d’indice du département des Bouches-du-Rhône est enregistré à 200 pour 100 000 habitants : c’est le plus haut en France métropolitaine.

>>> À lire aussi : Pass sanitaire : une prolongation déjà envisagée ?

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.