Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Johnson & Johnson : Une inquiétante nouvelle sur le nouveau vaccin

Publié par Sacha JOUANNE le 10 Avr 2021 à 9:49
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce vendredi 9 avril, l’Agence européenne des médicaments a annoncé la présence, aux États-Unis, de quatre cas « d’incidents thrombo-emboliques » dont un mortel chez des personnes vaccinées avec Johnson & Johnson. L’EMA a alors décidé de mener une étude pour savoir si un lien existait entre le vaccin américain et la formation de caillots sanguins. 

vaccin-johnson

>>> A lire aussi : Vaccin AstraZeneca : Cette nouvelle recommandation surprenante et inquiétante…

Des cas de thromboses détectés chez des personnes vaccinées par Johnson & Johnson

Encore un tout nouveau rebondissement dans les polémiques autour des vaccins. Mais cette fois-ci, ce n’est pas le vaccin AstraZeneca qui est concerné. Il s’agit du vaccin Johnson & Johnson. L’Agence européenne des médicaments (EMA) a annoncé le lancement d’une étude afin de savoir s’il existe des liens entre le vaccin américain et la formation de caillots sanguins. Cette étude aurait pour but « d’évaluer des informations sur des incidents thrombo-emboliques » pour les personnes vaccinées avec Johnson & Johnson.

Une annonce faite après une très surprenante découverte. « Il a été fait état, après vaccination avec le vaccin Covid-19 Janssen, de quatre cas graves de caillots inhabituels associés à des faibles taux de plaquettes  » , a annoncé l’Agence des médicaments. Avant de préciser. « Un cas est survenu lors d’un test clinique et trois sont survenus dans le cadre de la vaccination aux Etats-Unis. L’un d’entre eux a été mortel » .

Un vaccin approuvé par l’Union européenne

Pour le moment, le vaccin Johnson & Johnson n’est pas en circulation en Europe. Pourtant, il a été approuvé par l’Union européenne, il y a plusieurs semaines. Mais selon Midi Libre, sa circulation dans l’UE devrait intervenir durant le mois d’avril.

Une annonce qui vient également renforcer la polémique autour du vaccin AstraZeneca. L’EMA a reconnu dernièrement que la formation de caillots sanguins chez des personnes vaccinées par AstraZeneca est bel et bien un effet secondaire du vaccin suédo-britannique.

>>> A lire aussi : Des chercheurs établissent le lien entre le vaccin AstraZeneca et les cas de thromboses

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.