Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Santé

Variant Delta Plus : Sera-t-il à l’origine d’une quatrième vague épidémique ?

Publié par Manon CAPELLE le 29 Juin 2021 à 11:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Une nouvelle version du variant indien, aussi baptisée Delta Plus, se propage en Europe et en France. Que sait-on sur cette mutation ? Pourrait-elle être à l’origine d’une quatrième vague épidémique cet été ? 

variant indien delta informations

>>> À lire aussi : Une mutation du variant indien inquiète beaucoup

Le variant Delta Plus à l’origine d’une nouvelle vague épidémique ?

Le variant Delta Plus pourrait-il être à l’origine d’une quatrième vague épidémique ? Les scientifiques craignent ce cas de figure lors de l’été 2021. Cette forme de coronavirus a été détectée en Inde. Désormais, une version plus transmissible du variant inquiète la communauté scientifique.

Le gouvernement indien a ordonné aux six régions du pays dans lequel il a été détecté de prendre des mesures strictes pour limiter sa propagation. Malheureusement, cela n’a pas suffi. Désormais, d’autres cas ont été recensés dans le monde entier comme au Canada, au Japon, en Suisse, en Pologne, au Portugal, aux Etats-Unis ainsi qu’au Népal.

>>> À lire aussi : Variant indien : très bonne nouvelle concernant les vaccins ! Soulagement…

Une mutation à l’origine de cette nouvelle version

Cette nouvelle version du variant serait encore plus transmissible que la mutation dont il est originaire. En effet, il aurait une meilleure capacité à se fixer aux cellules, dont notamment celles des poumons. Aussi, il serait plus résistant aux anticorps utilisés dans le vaccin.

Son nom officiel a été attribué par l’agence sanitaire anglaise. Ainsi, il est nommé Delta-AY.1 ou plus communément Delta Plus. La mutation à l’origine de cette nouvelle version est nommée K417N. Cette dernière a été repérée chez le variant découvert en Afrique du Sud.

La mutation K417N avait donné du fil à retordre aux scientifiques. En effet, les vaccins n’étaient pas aussi efficaces contre ce variant. Ainsi, cela laissait penser que les anticorps du vaccin ne suffisaient pas pour s’en protéger. Actuellement, rien ne prouve que cette mutation ait le même effet sur le variant Delta Plus que sur celui sud-africain.

>>> À lire aussi : Covid-19 : Ces symptômes très inquiétants associés au variant indien

0