Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Un astéroïde de la taille d’un bus vient de frôler la Terre !

Publié par Alicia Trotin le 27 Jan 2023 à 13:05
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Cette nuit, la Terre a échappé au pire. Un astéroïde d’une taille non négligeable vient de passer à quelques milliers de kilomètres de notre planète. Si cela parait lointain, dans l’espace le rapport aux distances n’est pas le même que sur nos continents. Alors, sommes-nous passés à côté d’une catastrophe ?

La suite après cette publicité

À lire aussi : Un énorme astéroïde « tueur de planète » vient d’être découvert, un risque pour la Terre ?

LA Terre vue de l'espace

Un astéroïde de la taille d’un camion

La suite après cette publicité

Cet objet volant identifié est passé très proche de notre planète dans la nuit de ce jeudi 26 au vendredi 27 janvier. Appelé très sobrement 2023 BU par les scientifiques, il ferait la taille d’un camion, soit entre 3,5 et 8,5 mètres de diamètre. Selon la NASA, les effets de la gravité terrestre ont réduit considérablement la taille de l’astéroïde. Les quelques débris qui ont pu retomber sur Terre ont pris la forme de petites météorites.

La suite après cette publicité
« Un astéroïde récemment découvert, nommé 2023 BU, devrait faire l’une des approches les plus rapprochées d’un objet géocroiseur jamais enregistré. Grâce à des équipes diligentes d’experts en #défenseplanétaire, nous savons que cela ne présente aucun risque pour la Terre. »

À lire aussi : Le plus gros astéroïde de l’espace inquiète… Les scientifiques sont perplexes

Le plus proche jamais observé

La suite après cette publicité

Son arrivée en direction de la Terre a été repérée samedi 21 janvier, par l’astronome amateur Guennadi Borissov, situé en Crimée. Au fil des jours, les experts ont pu voir qu’il se rapprochait dangereusement. À son point le plus proche, il est passé à 3 600 km de la Terre. En comparaison, c’est à peu près l’équivalent de la distance qui sépare Paris du Caire. Selon les scientifiques, il serait passé au plus proche de la Terre vers 1 h 29, au niveau de l’Amérique du Sud. C’est plus près que n’importe quel satellite ou météorite avant lui.

Récemment mis au point, Scout, le service d’évaluation des risques de la Nasa, a rapidement pu exclure la possibilité de collision. Un soulagement pour tout le monde.

À lire aussi : Des missiles envisagés pour sauver notre planète d’un astéroïde