Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Science

Covid-19 : des scientifiques testent des astuces pour décontaminer son masque et le réutiliser

Publié par Claire JONNIER le 27 Avr 2020 à 12:29

Avec la pénurie de masques, il faut parfois rivaliser d’imagination pour pouvoir se protéger face au covid 19. Or, de nombreux chercheurs proposent désormais des méthodes efficaces afin de désinfecter et de réutiliser votre masque. En bref, voici donc toutes les pistes à connaître pour le conserver le plus longtemps possible.

>> À lire aussi : Un groupe hospitalier offre une prime de 2500 $ à chacun de ses 45 000 employés et une semaine de congés payés

Covid 19 : les quatre méthodes testées et approuvées

Depuis le début de la crise sanitaire liée au covid 19, il devient de plus en plus difficile de mettre la main sur des masques. Alors prochainement, toute la population devrait pouvoir se munir d’un masque grand public mais néanmoins, le problème de la désinfection se pose. C’est ainsi qu’à l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses à Hamilton, les chercheurs ont fait le point sur les 4 méthodes de décontamination appropriées.

  • Un rayonnement UV (260 – 285 nm)
  • Une chaleur sèche 70 °C
  • Un vaporisateur d’éthanol à 70 %
  • Une exposition au peroxyde d’hydrogène vaporisé (VHP)

Concrètement, il ressort que c’est la dernière, la méthode VHP, qui reste la plus rapide et plus efficace. En effet, elle ne prend que 10 minutes pour tuer le virus alors que la chaleur sèche et le rayonnement UV donnent des résultats qu’après 60 minutes. Par ailleurs, sachez que la vaporisation à l’éthanol n’est pas fiable à 100 %.

>> À lire aussi : Coronavirus : un nouveau symptôme chez les enfants inquiète les médecins

Combien de temps dure la décontamination ?

Toutefois, et même si ces méthodes sont testées pour conserver son masque le plus longtemps possible, sachez que la décontamination face covid 19 ne reste que de courte durée. En effet, pour les masques N95, la décontamination aux UV ou à l’éthanol ne permet que de le réutiliser 3 fois. Quant à la chaleur sèche à 70 °C, votre masque ne résistera pas plus que 2 fois.

Enfin, sachez que pour le moment, aucune des méthodes n’a été validée. En plus, le port du masque N95 ne devrait concerner que le personnel soignant. Voilà pourquoi, il faudra donc attendre encore quelques semaines pour voir si les tests sont concluants.

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.