Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Vaccin Pfizer/BioNTech : Un médecin décède après avoir été vacciné, une enquête ouverte

Publié par Elisa le 16 Jan 2021 à 10:26

Aux Etats-Unis, un médecin est décédé seize jours après avoir reçu le vaccin contre la Covid-19. Des investigations sont en cours pour établir les causes de sa mort.

vaccin

>>> A lire aussi: Vaccin Pfizer / BioNTech : les premiers effets secondaires graves dévoilés

Alors que beaucoup de gens se méfient des vaccins contre la Covid-19, cette nouvelle devrait les conforter dans leur doute… Le 4 janvier dernier, Gregory Michael, un obstétricien et gynécologue travaillant en Floride aux Etats-Unis, est décédé. Il serait mort seize jours après avoir reçu une dose du vaccin de Pfizer/BioNTech. C’est en tout cas ce qu’affirment de nombreuses publications sur les réseaux sociaux.

Mort à cause du vaccin ?

Ce médecin de 56 ans a succombé des suites d’un trouble sanguin: la purpura thrombopénique immunologique, ou PTI, qui se caractérise par une destruction des plaquettes dans le sang, empêchant ce dernier de coaguler correctement. D’après l’agence Associated Press, les autorités de santé américaines enquêtent actuellement sur ce décès. Pfizer mène également son enquête sur les causes de la mort. Mais l’entreprise déclare ne pas croire à une “connexion directe entre son décès et l’injection du vaccin” , comme le rapporte l’agence de presse Bloomberg.

>>> A lire aussi: Vaccination : faut-il s’inquiéter du cas d’allergie évoqué par Olivier Véran ?

Une enquête toujours en cours

C’est la femme du patient qui a alerté les internautes de la situation dans une publication. L’histoire est ensuite devenue virale. Selon elle, trois jours après avoir reçu le vaccin, Gregory Michael aurait vu apparaître de petites taches rouges, appelées pétéchie (une hémorragie mineure causée par l’infiltration du sang sous la peau), sur ses pieds et ses mains. Le médecin s’est alors rendu à l’hôpital où il a été examiné par de nombreux experts.

Les scientifiques estiment que Gregory Michael pourrait avoir présenté être une forme extrêmement rare de réaction à la vaccination. Selon Jerry Lee Spivak, un expert en maladie sanguine de l’université John Hopkins, l’implication du vaccin dans la mort de l’obstétricien était une “évidence médicale”. Les investigations se poursuivent afin de découvrir les causes précises de son décès.

>>> A lire aussi: Covid-19 : Très contagieux, résistant face au vaccin : le variant sud-africain inquiète beaucoup ! ( Vidéo)