Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Une accro au sexe qui a couché avec 700 hommes raconte le moment où tout a basculé

Publié par Alicia Trotin le 20 Sep 2022 à 7:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
La suite après cette vidéo

Belinda Love Rygier est Coach en bien-être et en séduction sur les réseaux sociaux. Elle a décidé de partager des évènements de son passé d’accro au sexe pour aider ceux ou celles qui pourraient se reconnaitre dans ces témoignages douloureux.

La suite après cette publicité
Belinda accro au sexe

Elle a accepté de se confier sur ses traumatismes et son ancienne addiction. Au total, au cours de son célibat, elle a eu 700 partenaires.

Belinda, accro au sexe

La suite après cette publicité

Dans une récente interview avec le média Mail Online, elle a expliqué que le sexe était constamment dans son esprit. Même lorsqu’elle faisait ses courses au supermarché, si elle croisait quelqu’un, elle se demandait immédiatement :

« J’étais en train de faire mes courses et je me disais : Oh, je me demande s’il serait intéressé ? » .

La suite après cette publicité

La majorité de ses partenaires sexuels, hommes ou femmes, elle les trouvait principalement dans les bars et les boîtes de nuit. Souvent, elle abandonnait ses amis uniquement dans le but de ne pas rentrer seule le soir. Elle explique que le sexe a été sa seule dépendance, pendant l’acte elle se sentait enfin appréciée.

« Ça me faisait me sentir aimé. L’amour est vraiment ce qui me manquait dans ma vie » .

La suite après cette publicité

Quand elle y repense, elle avoue ne pas éprouver beaucoup de fierté de cette époque, et redoute encore de blesser les personnes qu’elle rencontre.

Quand l’addiction se transforme en cauchemar

La jeune femme affirme se souvenir précisément du point de non-retour de son addiction. Un jour, elle a commencé à fréquenter un homme violent, et comme beaucoup de victimes de violences conjugales, elle n’a pas osé en parler. De peur d’aggraver la situation, elle est donc restée avec cet homme, en craignant chaque jour pour sa vie.

La suite après cette publicité

« Quand il m’a poussé dans les escaliers et m’a enfermé dans le garage, j’avais un œil au beurre noir.(…) Je suis allée travailler et ils m’ont renvoyé chez moi. La police est venue et ils m’ont expliqué que parce qu’il avait été blessé au bras avec ma bague, lorsque j’ai essayé de me dégager, nous pourrions tous les deux aller en prison pour violence conjugale » .

Après cet épisode, elle a commencé à changer son rythme de vie et à se perfectionner en coaching. Cela l’a aidé à composer avec son complexe d’enfance et d’attachement. Loin de cette époque douloureuse, elle anime aujourd’hui des ateliers pour aider les personnes qui seraient dans la même situation. Belinda partage de la bienveillance dans ses séances de coaching et insiste sur l’importance de l’amour de soi.

La suite après cette publicité

« Vous devez guérir la douleur, vous aimer vous-même, comprendre votre style d’attachement et le langage d’amour pour guérir » .

À lire aussi :

La suite après cette publicité