Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

1 couple sur 5 est victime de ce phénomène pendant le confinement… et ce n’est pas rassurant !

Publié par Romane TARDY le 05 Mai 2020 à 10:12

De nombreux couples ont passé le confinement ensemble. Ces deux mois ont laissé l’occasion aux couples de se retrouver, de profiter de leur intimité, eh bien pas toujours… Selon une étude Ifop, le confinement a plutôt un impact négatif sur la sexualité des Français.

A lire aussi : Découvrez les métiers où les femmes trompent le plus leurs conjoints !

L’Ifop pour Charles.co a mené une étude sur la sexualité des Français pendant le confinement et apparemment sexe et enfermement ne font pas toujours bon ménage.

Baisse de la sexualité pour un couple sur cinq

Un couple sur cinq, confiné sous le même toit, affirme n’avoir eu aucun rapport sexuel depuis quatre semaines. Habituellement, en un mois, cela ne représente que 10% des couples et pas 21%. Le nouveau rythme du confinement touche donc la sexualité des Français.

Cette baisse d‘activité sexuelle concerne l’ensemble de la population : 44% des Français n’ont pas eu de rapports sexuels le mois dernier. En temps normal, ils sont 26%. Evidemment, ce phénomène est accentué sur l’ensemble de la population par les célibataires. 87% d’entre eux n’a pas connu de moment intime depuis un mois contre 56% habituellement. Ce chiffre montre aussi que certains célibataires ont transgressé les règles pour aller s’amuser. L’étude révèle que 21% des 25-35 ans se sont déplacés pour retrouver leur conjoint ou partenaire sexuel.

Une diminution de la libido

42% des Français se consolent avec la masturbation dont 57% sont des hommes. D’autres ont trouvé du réconfort en échangeant avec leurs anciennes conquêtes (25%). Toutefois, la libido a bien diminué. 15% des personnes interrogées expliquent ne pas avoir eu de pulsions sexuelles depuis le début du confinement et notamment chez les moins de 25 ans. Les Français sont alors moins satisfaits de leur sexualité qu’en temps normal : seulement 26% en sont contents contre 30% avant le confinement. Cette période oblige la promiscuité et augmente alors le risque de tensions et de disputes conjugales.

Toutefois, 60% des Français affirment que le confinement n’aura pas eu d’impact sur leur couple et même 30% pensent s’être rapprochés. Toutefois, 11% ont développé des doutes sur leur relation et 4% ont rompu.

Source : Huffpost

A lire aussi : Confinement : cette chose qui manque encore plus que le sexe à certains confinés

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.