Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Qu’est-ce que la « dépression du vagin », cette maladie incomprise qui touche de nombreuses femmes ?

Publié par Lucas le 07 Nov 2021 à 14:49
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

De plus en plus de femmes sont perdues face à ce phénomène dont elles sont victimes. Et le plus désolant, c’est que les médecins eux-mêmes ne savent pas comment le traiter.

Ce trouble, qui répond au nom de vulvodynie et qui touche particulièrement les femmes de moins de 25 ans, provoque diverses sensations de brûlures ou de picotements au niveau du vagin. Certaines en sont même allées jusqu’à le surnommer comme étant… « la dépression du vagin ».

>>> A lire aussi : Découvrez les 7 choses à ne surtout pas mettre dans votre vagin !

La « dépression du vagin », scientifiquement appelée la vulvodynie

Les femmes touchées par ce trouble semblent totalement perdues face à l’incapacité des médecins à le soigner. En effet, le phénomène de « la dépression du vagin », qui se caractérise principalement par des gênes situées au niveau de la vulve, ne s’aperçoit pas, la plupart du temps, à l’œil nu. Il rend donc très difficile le diagnostic des professionnels de santé, au grand dam des patientes souffrantes de ces maux.

« Elles arrivent désespérées à la consultation, et pensent qu’on va leur trouver une solution tout de suite. Malheureusement, rien n’apparaît à l’auscultation », témoigne Anne de Kervasdoué, une gynécologue. Seules les femmes se plaignant des douleurs peuvent alors les aiguiller. Une difficulté à identifier l’origine du trouble qui entraîne, forcément, une hésitation quant aux moyens permettant de lutter contre la maladie.

femmes depression du vagin

>>> A lire aussi : Sexualité : Qu’est-ce que le vaginisme et comment le gérer ?

Un traitement difficilement trouvable

Désemparés face aux symptômes qu’elles ressentent, les femmes souffrantes présentent même parfois des signes d’affaiblissements psychologiques entraînés par ce trouble équivoque de la « dépression du vagin ». « J’en suis devenue dépressive, je ne sais plus quoi faire« , livre tristement une patiente.

Pour l’heure, les médecins avancent toujours à tâtonnement pour tenter de lutter contre les maux provoqués par la maladie. Kinésithérapie, massage, corticoïdes ou encore laser vaginal : tels sont les différentes pratiques pour le moment prescrites aux femmes qui souffrent de cette maladie. Espérons qu’un réel traitement soit rapidement trouvé…

>>> A lire aussi : Sécheresse vaginale : quelles sont les causes ?

Source :Marie Claire
close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.