Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Sexo : Les femmes se masturbent plus qu’avant mais toujours moins que les hommes

Publié par Gabrielle le 26 Juin 2022 à 11:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La masturbation féminine est encore un sujet tabou. Par conséquent, les femmes ont tendance à beaucoup moins se masturber que les hommes. Mais bonne nouvelle, d’après une étude réalisée par Womanizer, les femmes s’adonneraient de plus en plus à cette pratique.

Les femmes se masturbent davantage qu’en 2021

On vous propose régulièrement des positions plus originales les unes que les autres pour pimenter votre vie sexuelle, mais vous pouvez aussi vous faire plaisir seul. Il ne devrait pas y avoir de tabou autour du plaisir solitaire. Pourtant, il existe toujours un fossé masturbatoire entre les hommes et les femmes.

Les vidéos du jour à ne pas manquer

Womanizer a mené une enquête avec Lucid en mai 2022, celle-ci révèle une évolution positive. L’écart de masturbation a diminué par rapport à 2021 passant de 62 % à 47 %. Il apparaît que les femmes se masturbent beaucoup plus que l’année dernière, en moyenne 76 fois par an.

Un écart important demeure tout de même entre les hommes et les femmes. Alors que les hommes s’adonnent à la masturbation environ 2,8 fois par semaine, les femmes ne le font que 1,4 fois par semaine. Les hommes se masturbent eux aussi plus qu’en 2021, 145 fois contre 140.

Où en est le plaisir solitaire chez les Français ?

Ce fossé masturbatoire s’observe également en France. L’écart s’est légèrement réduit passant de 63 % en 2021 à 56 % en 2022. Les hommes français se masturbent en moyenne 144 fois par an contre 63 fois pour les françaises. Il y a même 22 % des femmes qui ne se masturbent pas du tout contre uniquement 12,76 % des hommes.

L’étude révèle également un changement dans la libido des hommes français. Ils avaient plus de libido en 2021 qu’en 2022, les hommes évaluent leur libido à 6,48 sur 10 (6,9 l’an passé). Quant aux femmes, leur libido n’a pas évolué depuis l’année dernière et se maintient à 6 sur 10.

Ces chiffres mettent en évidence une pratique du plaisir solitaire qui est encore très taboue. Cela s’explique notamment par le manque d’éducation sexuelle à l’école ainsi qu’à la maison. La France se place à la 13e place, elle est entre autres devancée par le Royaume-Uni, Hong Kong et l’Espagne.

0