Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sexualité

Urine dans les chambres, relations sexuelles devant plein de femmes : le vrai visage de Hugh Hefner

Publié par Deborah le 17 Avr 2021 à 21:23

Entre emprise, harcèlement moral, relations sexuelles sans aucune envie, vie de débauche la mannequin et ex-petit amie de Hugh Hefner, Holly Madison livre l’envers du décor du Manoir Playboy. Pourtant, la réalité ne ressemble pas à un conte de fée.

Holly Madison enfer Manoir Playboy

>>> A lire aussi : Olivier Duhamel passe aux aveux

Bienvenue au manoir des enfers…

De l’extérieur, le manoir du Playboy semble confortable avec ses 22 chambres à coucher, ses piscines, ses moulures au plafond, ses grands salons luxueux et pourtant… d’anciennes playmate décrivent des crottes de chien, de l’urine sur le tapis, des chambres remplies de saletés en tout genre. Plus opprimées que dans des sectes, les jeunes femmes devaient se plier à des règles strictes : couvre-feu, tenues vestimentaires, heures pour manger.

Trois ans après la mort du fondateur du magazine Playboy, les voix des ex-playmate se font entendre. Dans son livre « Down the Rabbit Hole », la beauté Holly, relate les humiliations à la chaîne dont elle a été la victime.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Dans le sulfureux Manoir Playboy de Hefner, les jeunes femmes, ses petites amies sont à sa merci et leurs demande de porter des pyjamas à carreaux. Le faux Playboy fume du cannabis et regarde des films pornographiques, se masturbe parfois, pendant qu’elles sont obligées de s’embrasser langoureusement. Holly, et d’autres ex-girlfriend, expliquent qu’elles n’avaient « aucune intimité » dans leurs « relations sexuelles » qui se passaient aux yeux de toutes. Ainsi, une compétition entre filles s’installe. Holly explique ce climat malsain : « imaginez avoir des relations sexuelles avec quelqu’un dans une pièce pleine de femmes qui vous détestent toutes. » Quelques années en arrière, Kendra Wilkinson, décrivait son besoin de se droguer, d’avaler des « substances illicites pour supporter ces soirées de débauche. »

De plus, Hefner n’était pas un as du sexe… Holly confie : « Je ne souviens même de ce que j’ai ressenti, à part avoir un corps lourd sur le mien. » 

>>> A lire aussi : Céline Dion : sa sexualité mystérieuse intrigue

« Sugar Daddy » : une emprise morale et financière

Hefner prenait un malin plaisir à les rabaisser sans cesse. Elles devaient faire, en permanence, attention à leur apparence, que ce soit en privé et surtout devant les caméras. Un jour, Holly a dérogé à cette règle en se coupant les cheveux très courts. Ceci n’a pas plus à Hefner qui l’a rabaissée et insultée, en lui répétant : « Tu as l’air vieille, dure et bon marché. » De plus, elles devaient garder le silence lorsqu’il parlait, et en particulier lors des interviews qu’il organisait au manoir. Les playmate recevaient, chaque vendredi, de l’argent de poche, jusqu’à 3.000 dollars, en contrepartie de leur compagnie.

Holly explique qu’elle est ressortie de cet enfer traumatisée. Elle n’avait qu’une trentaine d’années et a pensé même à se suicider.

>>> A lire aussi : Enlèvement de Mia : La terrible méthode des kidnappeurs 

Source : Closer

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.