Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

265 000 euros de salaire annuel pour les éboueurs ? Voici ce qui pourrait bientôt arriver !

Publié par Jessy le 23 Déc 2021 à 9:33
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Au début de la pandémie, de nombreux Français ont tenu à remercier toutes les personnes qui continuaient à faire vivre la France. Notamment les éboueurs, qui ramassaient nos poubelles chaque semaine.

La suite après cette publicité

A New-York, les éboueurs ont gagné 265 000 euros en un an. Peut-on espérer la même chose pour les éboueurs de France ?

eboueur

>>> À lire aussi : Nelson Monfort : Ce beau salaire qu’il touche depuis 30 ans à la télévision (vidéo)

La suite après cette vidéo

Eboueurs : bientôt 265 000 euros par an ?

La suite après cette publicité

Ville de New-York, aux Etats-Unis. Les éboueurs ont pu compter sur une grosse augmentation de leur salaire en pleine période de crise sanitaire. Au total, les éboueurs de la ville ont gagné 300 000 dollars en un an, soit 265 000 euros. Un chiffre exorbitant, mais qui peut nous interroger sur les éboueurs en France.

Selon Xavier Verellen, journaliste pour Business AM, cette augmentation est un « rattrapage nécessaire » . Le journaliste explique cette augmentation du salaire à New-York par « la pénurie chronique de ces travailleurs essentiels » .

Ils ont en effet été nombreux à devoir faire des heures supplémentaires. Selon le journaliste, les salaires des professions essentielles n’ont augmenté que de 0,79% entre 2015 et 2019, contre 4% pour les managers et directeurs. Un chiffre qui devrait interpeller le gouvernement et l’opinion publique.

La suite après cette publicité
eboueur

>>> À lire aussi : Pass vaccinal, sanctions, couvre-feu : Quelles nouvelles mesures pourraient tomber ce lundi ?

Une augmentation peu probable, mais des interrogations à se poser !

Il est évident qu’une telle augmentation est presque impossible. Mais selon Xavier Verellen, la jeune génération porte un regard nouveau sur les métiers trop longtemps dénigrés.

La suite après cette publicité

En effet, femme de ménage et éboueur ont longtemps été des métiers décriés. Et pour cause, ils étaient considérés comme des métiers « de la migration » . Les jeunes, aujourd’hui, sont défavorables à la semaine de 38 heures. Ils estiment que les temps de repos et personnel sont essentiels à leur bien-être.

Nous assistons parfois à une revalorisation des métiers en France. Les fonctions changent d’ailleurs de nom, pour donner une certaine richesse au métier. Mais il faut désormais que les salaires suivent. La crise sanitaire a mis en avant une chose : les fins de mois difficiles et un pouvoir d’achat timide.

>>> À lire aussi : Covid-19 : « Il faut le dire aux Français, les contaminations vont se compter à 6 chiffres », alarme Gilles Pialoux sur RTL (vidéo)

La suite après cette publicité
Source : Business AM

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.