Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Confinement : a t-on le droit de faire ses courses dans un supermarché qui n’est pas près de chez soi ?

Publié par Justine le 11 Avr 2020 à 14:14

C’est une question qui revient sans cesse. Pour éviter d’être verbalisé pour non-respect du confinement, il est impératif de respecter les mesures pour lutter contre le Coronavirus. Une interrogation subsiste : doit-on faire ses courses près de son domicile ?

Confinement : des précisions sur les courses

>>> À lire aussi : Supermarchés : des espaces confidentiels mis en place dans certains magasins…

Faire ses courses pendant le confinement

Les décisions prises par le gouvernement français pendant le confinement sont à suivre impérativement pour empêcher la propagation du Coronavirus. En plus de respecter les gestes barrières, il faut remplir une attestation de déplacement avec une raison valable pour pouvoir sortir.

Plusieurs précisions ont dû être faites concernant les raisons de sortie. Comme l’a déclaré un gradé de la police au Télégramme : « Ce qui est certain, c’est que les consignes ne sont pas suffisamment claires et induisent en erreur même les personnes les plus respectueuses de la loi ».

En effet, des zones d’ombre persistaient, mais lundi une cellule interministérielle a donné des précisions. Il est bel et bien possible de faire ses courses dans n’importe quel magasin. Le gouvernement a confirmé qu’il n’était pas obligatoire de faire tous ses achats dans un seul et même supermarché et qu’il ne devait pas forcément être le plus proche du domicile.

>>> À lire aussi : Supermarchés : une nouvelle mesure forte mise en place à l’entrée de certains magasins…

Les règles à respecter pendant le confinement

Le gouvernement a été clair sur les courses pendant le confinement : « Il n’existe aucune obligation de faire toutes ses courses alimentaires dans un seul et même commerce, ni de se rendre dans le magasin le plus proche. Il convient de rappeler aux préfets et aux forces de l’ordre les éléments suivants : tout achat réalisé dans un commerce dont les activités demeurent autorisées est considéré comme un achat de première nécessité ; les forces de l’ordre ne doivent ni analyser, ni contrôler le contenu ou la manière de faire les courses. Les usagers peuvent continuer à se rendre dans les magasins alimentaires spécialisés (boulangeries, fruits et légumes, chocolatiers, etc.).« 

Bien évidemment, les déplacements extérieurs doivent être brefs, nécessaires et si possible proches de son domicile.

>>> À lire aussi : Une scène d’horreur se produit dans un supermarché : le magasin est obligé de prendre une décision radicale

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.