Covid-19 : Vous ne pouvez plus consommer d’alcool dans certaines rues !

Publié par Romane le 23 Fév 2021

De nombreux regroupements ont été observés dans les rues de Paris ce week-end. Réunis autour de bières et autres boissons, les Parisiens ont profité du soleil. La préfecture de Paris a donc proscrit la consommation d’alcool sur la voie publique dans certaines rues de la capitale.

Paris-alcool

A lire aussi : Aux États-Unis, cet homme troque la nourriture pour un régime… à la bière !

Alcool, absence de distanciation sociale et regroupements ce week-end

Après une vague de froid, les températures ont fait une remontée incroyable ce week-end. Profitant du beau temps, les Français sont beaucoup sortis. A Paris notamment, de nombreux regroupements ont été observés, un verre à la main et en dépit des gestes barrières comme la distanciation sociale voire le port du masque. Certains regroupements sur la voie publique ont nécessité l’intervention de la police.

Afin d’éviter que de telles situations se reproduisent, le préfet de police de Paris a pris un arrêté en interdisant la consommation d’alcool sur la voie publique. Toutefois, dans un premier temps, cela ne concerne que certaines rues comme la rue de Buci dans le VIème arrondissement et la place de la Contrescarpe dans le Vème.

135 euros d’amende

Des attroupements ont été remarqués dans ces rues ce week-end. Cette interdiction entre en vigueur ce mardi 23 février entre 11h et 18h, cela devrait durer au moins 15 jours.

Une amende de 135 euros sanctionnera alors les consommateurs d’alcool dans ces endroits comme l’a expliqué sur Twitter la préfecture de police de Paris. D’autres rues pourraient rejoindre le lot si d’autres débordements sont constatés.

Cette mesure rappelle également la décision prise dans les Alpes-Maritimes par le préfet concernant la consommation d’alcool sur la voie publique. Même choix à Lyon dans le quartier de la Presqu’île. L’interdiction a été respectée mais les Lyonnais se sont rabattus sur d’autres quartiers.

A lire aussi : Reconfinement : Ces départements où la situation épidémique est inquiétante pourraient à leur tour connaître de nouvelles mesures !

0