Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Covid-19 : l’application de traçage prête à partir du 15 mai inquiète beaucoup

Publié par Claire JONNIER le 01 Mai 2020 à 21:33

Pour faire face à l’épidémie du covid-19, une application de traçage a été envisagée par le gouvernement. Et rapidement, le groupe Orange et Capgemini se sont mis au travail à tel point qu’aujourd’hui, ils seraient susceptibles de pouvoir la livrer autour de la deuxième quinzaine de mai. Voici quelques explications sur ce projet.

>> À lire aussi : Coronavirus : vers un bracelet électronique pour les personnes contaminées ?

Covid-19 : l’application de traçage en marche

Même si elle fait débat ou controverse, l’application de traçage pour lutter contre le covid-19 est bel et bien dans les tuyaux. En tous les cas, c’est ce qu’affirme la directrice de l’innovation d’Orange lors d’une conférence de presse.« On a effectivement un planning qui permet l’obtention d’une application dans la deuxième partie du mois de mai. » Quant au PDG de Capgemini, il affirme :« Nous serons prêt à livrer l’application dans une espèce de démonstrateur vers la mi-mai. »

Néanmoins, il faudra tout de même « quelques semaines de plus pour avoir (une application) robuste » et surtout, qu’elle puisse résister au piratage informatique. Pour conclure, il explique : « Je pense que dès le mois de juin on pourra la déployer sur une base de volontariat individuel. »

 

>> À lire aussi : Traçage numérique de tous les Français ? Le gouvernement étudie sérieusement la question

StopCovid !

Pour le moment baptisé StopCovid, l’application de traçage a été confiée et coordonnée par l’Inria, l’institut français de recherche en informatique. Et si c’est Capgemini qui en est le « maître d’œuvre de l’architecture informatique », c’est Orange qui joue un rôle clé et notamment, avec ses multiples échanges avec Apple pour contourner certains blocages des smartphones. D’ailleurs, il semblerait que « cette discussion technique (…) est intense. Ça n’est pas fait, c’est en cours, mais la dynamique de discussion n’est pas mauvaise. »

En parallèle, le groupe travaille également sur un autre projet qui vise à tracer ses contacts en cas de contamination. C’est-à-dire que si jamais une personne s’aperçoit qu’elle est positive au covid-19, elle peut donc avertir immédiatement toutes les personnes qu’elle a pu croiser dans les deux semaines précédentes. Pour le moment, c’est une approche largement controversée en Europe même si le PDG d’Orange est confiant : « j’ai bon espoir qu’on arrivera à converger rapidement sur tout cela. »

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.