Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Disparition de Delphine Jubillar : La piste du rôdeur est-elle plausible ?

Publié par Lucie B le 18 Mar 2021 à 17:45
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Depuis sa disparition, dans la nuit du 15 au 16 décembre, toutes les pistes sont envisagées pour expliquer pourquoi Delphine Jubillar n’a plus donné signe de vie. Pourtant, l’un des avocats du dossier ne croit pas la piste du rôdeur…

domicile-Delphine-Jubillar

À lire aussi : Delphine Jubillar serait-elle partie avec son amant ?

Une disparition toujours inexpliquée

Trois mois après la disparition de Delphine Jubillar, infirmière et mère de deux enfants, âgée de 33 ans, l’enquête continue toujours et plusieurs pistes sont envisagées. Les enquêteurs sont persuadés que cette disparition n’est pas volontaire. Le mari de la disparue, Cédric Jubillar est présenté comme le principal suspect. Mais malgré les trois perquisitions effectuées au domicile familial de Cagnac-les-Mines, aucun indice n’a permis de retrouver la piste de l’infirmière de 33 ans.

En instance de divorce, la jeune femme avait un amant et était inscrite sur des sites de rencontres. Si toutes les pistes sont encore étudiées, pour Me Philippe Pressecq, avocat des cousines et des amies de Delphine Jubillar, la piste du rôdeur ne tient pas.

Une ville où il n’y a pas d’infractions

Pour l’avocat, la piste d’un rôdeur ne tient pas au vu de la ville où habitait Delphine Jubillar. « Quand on dit ‘crime de rôdeur’, encore faut-il qu’il y en ait là-bas… Elle n’aurait pas de chance d’y avoir rencontré un tueur en série » . Comme l’explique Me Philippe Pressecq, Cagnac-les-Mines est une toute petite ville, où aucune infraction n’a été recensée en deux ans.

La piste d’une agression ou d’un enlèvement est mise à mal par un autre élément : aucun voisin n’a fait état d’un bruit particulier ou n’a vu quelque chose d’inhabituel, dans la nuit du 15 au 16 décembre. Or, la rue où est situé le domicile du couple Jubillar est très calme habituellement.

Source : Femme Actuelle

À lire aussi : Delphine Jubillar : Cette triste nouvelle concernant la famille…

0