Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Un enfant retiré à ses parents pour maltraitance alors qu’il souffrait d’une maladie rare !

Publié par Jessy le 05 Fév 2023 à 6:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La maladie des os de verre n’est pas courante et pourtant, elle constitue un véritable danger pour les personnes qui en souffrent. Alors qu’un couple abandonne leur bébé au comptoir pour ne pas rater leur avion, un couple de Seine-et-Marne a failli perdre la garde de leur enfant. En cause, des soupçons de maltraitance après deux fractures inexplicables.

Publicité

À lire aussi : Jazz : Sa fille perd une dent de lait, elle lui offre une carte bancaire

punition enfant

Leur enfant est retiré pour soupçons de maltraitance

Si on dit que les enfants sont fragiles, ceux qui sont victimes de la maladie des os de verre doivent redoubler de vigilance. Mais comment savoir que son enfant souffre de cette maladie ? En Seine-et-Marne, Manon et Jonathan ont vécu un véritable calvaire. En mars 2021, l’Aide sociale à l’enfance leur retire Léon, alors âgé de 18 mois. Alors qu’un bébé perd la vie entre sa mère alcoolisée et une chaise, l’ASE soupçonne Manon et Jonathan de maltraitance.

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER
Publicité

Après deux factures inexpliquées, l’enfant est retiré un soir du mois de mars. « Le plus douloureux, c’est le moment où j’ai vu mon fils franchir la porte, emmené par deux éducatrices et des ambulanciers » explique Manon au Parisien. Une décision qui intervient donc après ces deux fractures : l’une en décembre 2020, et l’autre en mars 2021. À l’hôpital, le personnel indique que des tests seront effectués pour s’assurer que le petit garçon ne soit pas maltraité. « J’ai trouvé ça tout à fait logique et même rassurant » indique Manon au Parisien. Mais les médecins sont unanimes, l’enfant est maltraité. Léon est donc retiré à ses parents !

À lire aussi : Elle donne naissance à un “bébé géant” qui pèse le poids d’un enfant d’un an

« On a tout fait pour que j’admette que je le battais »

Publicité

Bien entendu, les parents ont ensuite été entendus par l’Unité médico-judiciaire afin de comprendre la situation. Mais devant les enquêteurs, Manon a une sensation bizarre. « On a tout fait pour que j’admette que je battais mon enfant. J’avais l’impression que tout était fait pour que je sois reconnue coupable » explique-t-elle à nos confrères. Pour elle, les médecins n’ont pas cherché assez loin. Après s’être battus pour obtenir des examens complémentaires, Léon subit une prise de sang. Et le résultat est sans appel : il souffre de la maladie des os de verre.

Il est rendu à ses parents le 2 avril. Mais pour Manon et Jonathan, l’hôpital a tiré des conclusions trop rapidement. Ils ont adressé une réclamation à l’hôpital de Meaux et de Bicêtre, comme le rapporte le Parisien, en septembre 2021. Leur réclamation est aujourd’hui classée sans suite.

À lire aussi : « La vie s’est arrêtée » : Diane et Xavier ont failli perdre leurs enfants, ils racontent leur combat face aux services sociaux (vidéo)

Publicité

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Abonnez vous à la Newsletter TDN