Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Une famille déloge des squatteurs et finit en garde à vue : le récit stupéfiant de la fille dans TPMP (vidéo)

Publié par Mia le 18 Nov 2022 à 17:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Cette situation arrive très régulièrement. Une famille dont le logement était squatté est déjà venue dans Touche pas à mon poste pour témoigner. Mais, il s’est avéré qu’elle avait finalement tout inventé. Cependant, une autre famille désespérée a décidé de briser le silence sur ce sujet tabou en France. Invitée chez TPMP ce 17 novembre 2022, la famille a voulu déloger des squatteurs qui habitaient leur logement sans autorisation. Sauf que ces derniers ont porté plainte pour « violation de domicile » . Les squatteurs ont finalement gagné et la famille a été placée en garde à vue par la police. Explications dans TPMP.

À lire aussi : Le calvaire d’un couple dont la locataire ne paie plus son loyer depuis deux ans

Squatteurs en France : un problème de taille pour les propriétaires

Tous les ans, de nombreux propriétaires d’appartements ou maisons se retrouvent dans cette terrible situation. Des squatteurs habitent sans autorisation leur logement, mais ne peuvent pas être délogés. La raison ? Un trou dans la loi qui implique qu’une personne qui vit depuis 48 heures dans un logement est considérée comme locataire et ne peut pas être délogée. La seule façon de faire partir des squatteurs passé ce délai, c’est donc d’en passer par la justice.

En effet, la police n’a légalement pas le droit de faire sortir les squatteurs sauf s’ils sont pris en flagrant délit ou que le squat est signalé avant ces 48 heures de délais. Le gros problème : vous ne pouvez plus jouir de votre logement en attendant le délogement et vous risquez de recevoir des factures d’électricité, d’eau à payer, en plus de cela.

Dans le cas le plus terrible, vous pouvez même être poursuivi pénalement si vous décidez de déloger vous-même les squatteurs. C’est ce qui est arrivé à cette famille venue témoigner dans TPMP.

squatteurs famille police video (1)

À lire aussi : Il se construit un appartement secret dans un centre commercial !

Les locataires clandestins portent plainte pour « violation de domicile »

En effet, un propriétaire risque des poursuites judiciaires s’il déloge lui-même des squatteurs. Une terrible réalité qui a d’ailleurs mené cette famille en garde à vue. Invitée chez TPMP, la fille de la famille explique avoir porté plainte contre les fameux squatteurs. Une plainte « classée sans suite » qui n’a donc jamais mis fin au squat du logement de la famille. Les squatteurs, de leur côté, ont refusé de quitter les lieux. Pire, ils ont même porté plainte à leur tour pour « violation de domicile » .

« Il ne faut pas déloger les gens de force madame » , a réagi Gilles Verdez, chroniqueur de TPMP. Une réaction qui a forcément suscité la colère de ses collègues qui, eux, étaient tous du côté de la famille.

À lire aussi : « Vous avez déjà vu ça, vous ? » : Mathilda vit dans une cave depuis 10 ans, la justice lui réclame 12 000 euros (vidéo)

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0