Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Fermeture des bars : servir à manger pour rester ouvert après 22 heures est-ce suffisant ?

Publié par Romane TARDY le 29 Sep 2020 à 16:30
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Suite à l’évolution de l’épidémie à Paris, le gouvernement a opté pour une fermeture des bars à 22h à partir du lundi 28 septembre. Quels établissements sont réellement concernés ? Que se passe-t-il pour les bars qui servent à manger ?

A lire aussi : Covid-19 : l’épidémie responsable d’un million de morts dans le monde !

La fermeture des bars à 22h à Paris

Face à l’évolution dangereuse du coronavirus dans les zones en alerte renforcée comme Paris, les bars doivent fermer leurs portes à 22h au plus tard depuis le lundi 28 septembre et pour une durée d’au moins deux semaines. Cette annonce a suscité la colère des établissements parisiens déjà en difficulté. Toutefois, c’est bien un certain type d’établissements qui est concerné et pas tous. En effet, est-ce suffisant de servir un peu de nourriture pour rester ouvert après 22 heures ? Eh bien, cela dépend des cas.

Les bars concernés sont ceux qui disposent de la licence pour distribuer de l’alcool et n’ont pas la licence de grande restauration. Il a donc été précisé que « les restaurants (établissements qui pratiquent la vente de repas à titre principal, l’alcool ne pouvant être servi qu’en accompagnement d’un repas) peuvent rester ouverts pendant les horaires habituels » .

Les petits encas ça ne suffit pas

A l’inverse, dans les bars où la nourriture est secondaire ce sera fermeture à 22 heures même s’il propose de petits encas. Il faut servir des repas. “Une assiette de frites, une planche, ou du saucisson, ce n’est pas un repas. Un repas c’est un couteau, une fourchette, une serviette, avec un plat chaud, ou une grande salade. Ce n’est pas une personne qui mange et cinq autres autour qui boivent”, précise  Frank Delvau,  président de l’UMIH Paris.

Les bars pourraient donc se mettre à servir des plats chauds afin de contourner l’interdiction. Toutefois, il reste obligatoire que les clients soient assis à table et que les gestes barrières soient respectés. Les groupes sont de maximum 10 personnes.

Source : HuffPost

A lire aussi : Covid-19 : Des médecins font un appel pour des « mesures drastiques » en vue d’une deuxième vague encore plus difficile !

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.