Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Fêtes clandestines : 500 personnes rassemblées en plein confinement !

Publié par Romane TARDY le 14 Déc 2020 à 14:15
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Les fêtes clandestines sont de plus en plus nombreuses. Ce dernier week-end de confinement généralisé n’a pas fait exception. En effet, des centaines de personnes étaient rassemblées dans une salle samedi soir. Découvrez des images de cette soirée dans la vidéo ci-dessous : 

A lire aussi : Déconfinement : la situation inquiète de plus en plus… une bombe à retardement pour Janvier ?

Des fêtes clandestines qui se multiplient

Depuis le début du confinement, les forces de l’ordre ont dû interrompre de nombreuses fêtes clandestines. En effet, tout déplacement sauf exceptions et tout rassemblement est interdit. Les fêtes seront encore interdites pendant un certain temps. A partir du 15 décembre, certes le confinement sera levé mais il sera remplacé par un couvre-feu à partir de 20 heures, où chacun devra être revenu chez soi.

Ce week-end encore, la police de Marseille a évacué dans la nuit du samedi 12 décembre au dimanche 13, pas moins de 500 personnes. Ils participaient à une fête clandestine dans une salle du XIVème arrondissement. Les organisateurs ont loué la salle et ont réussi à convaincre le propriétaire en prétendant être une association. Ils disaient devoir entreposer de la marchandise. Au final, c’est une énorme fête clandestine qui avait lieu et les invités étaient dépourvus de masque. Il s’agirait ainsi de la plus importante soirée repérée en France en confinement.

Des verbalisations en masse

Les trois policiers qui sont intervenus ont fait évacuer les lieux dans le calme, tout en dressant des amendes de 135 euros pour violation du confinement. La police a aussi saisi les bouteilles d’alcool et les produits stupéfiants. Une enquête est ouverte pour « mise en danger de la vie d’autrui » . Les policiers sont donc à la recherche des organisateurs. Le propriétaire de la salle a expliqué qu’il a tenté de les arrêter mais en vain : « Ils ont pris le risque de vouloir faire une soirée là-dedans, je leur ai dit de ne pas faire de soirée, et ils l’ont fait, je ne vais pas leur tirer dessus » , confie-t-il.

D’autres fêtes clandestines ont eu lieu ce samedi soir. A Rezé, en Loire-Atlantique, une patrouille de police a arrêté plusieurs dizaines de personnes en train de faire la fête. De même à Strasbourg, une centaine de personnes se sont rassemblées pour festoyer dans un local de restaurant avant l’intervention des forces de l’ordre. Il en va alors de se demander si le couvre-feu ne va pas encore accentuer ce phénomène et notamment le 31 décembre.

Source : BFM TV 

A lire aussi : La bonne nouvelle du deuxième confinement : la vie sexuelle des Français s’est améliorée

0