Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Kim Jong-un endeuillé : cette interdiction complètement folle qu’il impose aux Coréens

Publié par Charlène Deveaux le 20 Déc 2021 à 15:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

La Corée du Nord fait encore parler d’elle. L’Etat qui couvre la partie nord de la péninsule coréenne, est gouverné par Kim Jong-un, un dictateur connu pour être très sévère et restrictif. Récemment, l’homme a (encore) fait parler de lui suite à une (énième) contrainte imposée à son peuple : l’interdiction de rigoler pendant onze jours, en raison du dixième anniversaire de la mort de son père.

>>> À lire aussi : Paris : les supporters de l’Algérie mettent une nouvelle fois le chaos sur les Champs-Elysées…

Kim Jong-un force la Corée du Nord à faire le deuil

Ce n’est pas une blague. D’ailleurs, il est largement préconisé de ne pas rire, ni même d’esquisser un sourire, si vous souhaitez faire un tour en Corée du Nord en ce moment. En effet, le 17 décembre 2021 marque la date du dixième anniversaire de la mort de Kim Jong-il, père de Kim Jong-un. À cette occasion, le tyrannique mais émotif dictateur, a souhaité rendre hommage à son daddy en interdisant tout simplement aux habitants du pays de rire, pendant onze jours. Heureusement qu’on a pas eu le droit au même sort pour Johnny ou Belmondo.

Evidemment, ce ne sera pas la seule interdiction durant cette période de grève de la joie. En effet, le dirigeant a également imposé à son peuple de « ne pas boire d’alcool » ainsi que « ne pas participer à des activités de loisirs » ,selon un habitant de Sinuiju, ville portuaire du pays. Le meilleur pour la fin : si un.e coréen.ne a le malheur de perdre un proche durant cette période, il/elle est gentiment prié.e de « ne pas crier à haute voix » et que « le corps doit être retiré une fois cette période terminée. Les gens ne peuvent même pas célébrer leur propre anniversaire s’il tombe dans la période de deuil. » .

kim jong un

10 ans de règne et de terreur

Vendredi 17 décembre, l’actuel chef d’Etat nord-coréen a commémoré le dixième anniversaire de la disparition de son père, décédé en 2011. Pour l’évènement, l’homme a mis à l’arrêt l’ensemble du territoire durant quelques minutes. Les drapeaux abaissés et klaxonnes des voitures, trains et navires résonnaient à travers le pays. Les Coréens se sont finalement dirigés vers la colline Mansu de Pyongyang, afin de déposer des fleurs et de se prosterner devant les statues géantes du père et du fils.

Une date importante et à double tranchant, puisqu’elle symbolise, certes, la mort de Kim Jong-il, mais également l’arrivée au pouvoir de son fils. Après 46 ans de dictature, celui que la patrie nord-coréenne surnommait le « Cher Dirigeant » laisse sa place au jeune et déterminé Kim Jong-un, alors âgé de 27 ans à l’époque. Dix ans de règne plus tard, le dirigeant semble perpétuer la terreur, avec des lois et des obligations toujours plus incompréhensibles les unes que les autres. Dernièrement, le tyran avait interdit aux coréen.nes le port de vestes en cuir. RIP Freddy Mercury.

>>> À lire aussi : Le Pass sanitaire bientôt obligatoire pour aller travailler ?

close

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

0