Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

L’Île-de-France respecte plus le confinement que les autres régions!

Publié par Elodie GD le 13 Nov 2020 à 16:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Lors du premier confinement en mars dernier, les autorités ont enregistré une nette baisse des déplacements. Entre le 23 et le 27 mars, les déplacements ont diminué de 67% contre 33% la première semaine de novembre. Il semblerait cependant que le confinement soit largement plus respecté en Île-de-France qu’ailleurs.

La suite après cette publicité
Le confinement plus respecté en Île de France qu'ailleurs

A lire aussi: Reconfinement : L’attestation dérogatoire pour circuler obligatoire jusqu’à Noël ?

La suite après cette vidéo

Un confinement moins restrictif

Bien que la situation se dégradait depuis plusieurs semaines déjà, nombreux sont ceux qui ont été surpris à l’annonce du reconfinement. Bien que le confinement décrété au mois de mars ait permis de ralentir la progression du virus, peu de Français étaient prêts à retenter l’expérience du confinement. C’est sans doute pour cela que depuis l’entrée en vigueur du reconfinement, les déplacements s’avèrent être en légère hausse comparé au premier confinement.

La suite après cette publicité

En effet, nombreux sont ceux qui décrivent des rues remplies de monde ou de bouchons monstres rencontrés lors de leurs déplacements en voiture. Et pour cause, cette fois le confinement est beaucoup moins strict que le précédent. Certains commerces restent ouverts, les écoles accueillent encore les élèves et il est désormais possible de récupérer ses commandes grâce au service click and collect.

L’Île-de-France bonne élève

Ainsi, certains profitent de cet allègement des mesures pour organiser des fêtes clandestines ou encore se déplacer à leur guise. Contrairement au confinement du mois de mars, la baisse de mobilité est beaucoup moins importante . Ainsi dans la plupart des régions on enregistre une baisse de la mobilité qui tourne aux alentours des 20%. Contre toute attente, l’Île-de-France fait exception avec une baisse de la mobilité supérieure à 40%.

La suite après cette publicité

Elle se positionne ainsi en tant que bonne élève durant ce reconfinement.

A lire aussi: Jean Castex : L’espoir d’un déconfinement pour Noël ?

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.