Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Ce naturopathe s’occupait de patients atteints de cancer et le pire s’est produit…

Publié par Brandon Clouchoux le 15 Oct 2021 à 7:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

C’est ce vendredi 15 octobre 2021 que les faits ont été mis en lumière : le naturopathe Miguel B. pourrait bien encourir un an de prison ferme pour exercice illégal de la médecine. Il serait responsable de la mort de plusieurs personnes, atteintes de cancers.

Un naturopathe responsable de la mort de plusieurs personnes

La médecine douce est très rapidement assimilée à du charlatanisme… Et c’est parfois justifié. Le cas de Miguel B. le prouve malheureusement. D’après des informations relayées par le journal Le Parisien, ce naturopathe est actuellement jugé pour exercice illégal de la médecine. C’est ce vendredi 15 octobre que le jugement de l’homme sera fait : au tribunal de Paris.

Depuis maintenant plusieurs années, l’homme se présente comme un médecin spécialiste de la lutte contre le cancer, mais également comme un guérisseur énergéticien. Il donne de nombreux conseils à des personnes souffrant de différents cancers, allant jusqu’au point de leur conseiller de renoncer à la médecine traditionnelle.

Ses pratiques ne se limitent pas à ces actions : à l’aide de sa partenaire, Irène Grosjean, ils organisent des stages de jeûnes et de rééducation alimentaire facturés plusieurs centaines d’euros – rien que pour la semaine.

>>> À lire aussi : Rebondissement dans l’affaire Maddie McCann : il a enlevé puis tué la petite fille

Déjà deux victimes confirmées

Les enquêteurs se sont rendu compte qu’au moins deux personnes seraient mortes à la suite des conseils de Miguel B. « À partir du moment où il a rencontré Irène et Miguel, il a cessé de prendre ses médicaments et de suivre ses ordonnances et ne s’est soigné qu’avec des purges et des jeûnes, mais je n’ai découvert tout cela qu’à la fin. Il est devenu très maigre. Et quand j’ai contacté Miguel, il m’a dit que son programme n’était pas compatible avec la médecine traditionnelle. Car le corps a, au contraire, besoin d’expulser tout ce qui est chimique » , témoigne l’épouse d’une des victimes, qui élève désormais sa fille, seule.

Le même sort pour Pauline, une mère de famille âgée de 38 ans au moment des faits : elle est morte d’un cancer du sein après avoir guéri d’un premier cancer grâce à la médecine traditionnelle. Miguel B. et son associée lui ont conseillé des jeunes et autres : elle est morte affamée et amaigrie.

Une forme de doctrine, qui laisse penser jusqu’au bout que notre système se purge de la maladie, alors qu’il n’en est rien.

>>> À lire aussi : Drame : un adolescent de 13 ans tue son père d’une balle dans la tête devant sa soeur de 7 ans

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.