Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Paris : Une nouvelle limite de vitesse imposée pour les trottinettes

Publié par Brandon Clouchoux le 14 Sep 2021 à 9:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Des voitures ne dépassant pas les 30km/h et des trottinettes à 10km/h ? Ce n’est pas encore totalement officiel, mais c’est ce que la municipalité défend avec ferveur : elle souhaite abaisser la vitesse maximale des trottinettes en libre-service à 10km/h afin de réduire le risque d’accident.

Des trottinettes à 10km/h maximum ?

Les trottinettes font de plus en plus parler d’elles. Entre les incivilités, les mises en danger, allant jusqu’à l’accident mortel, la Ville de Paris réfléchit à prendre des mesures afin de fluidifier et améliorer davantage la circulation des trottinettes électriques tout en réduisant le risque d’accident.

David Belliard, adjoint chargé de la transformation de l’espace public et des transports, a envoyé un courrier aux maires des différents arrondissements afin d’avoir leur avis sur la question de la régulation des moyens de locomotion.

Trottinette

>>> À lire aussi : Elle répond à une interview sur les dangers en trottinettes électriques et se fait renverser 10 secondes plus tard (vidéo)

Un fort danger pour les utilisateurs

Après le débat au sujet de la régulation de vitesse des trottinettes, Jean-Pierre Lecoq, maire du 6e arrondissement de Paris a donné une réponse, au journal Parisien : « Ils m’ont demandé quelles zones de mon territoire pourraient être limitées à 10km/h pour ces engins » . Selon lui, il est préférable de mettre en place la limitation de vitesse partout, « à l’exception de certains grands axes-boulevard Montparnasse, Saint-Michel, Raspail, et les quais de Seine » , déclare-t-il. En effet, ces zones sont des axes de longues distances, qui laissent appréhender le danger.

La décision finale reviendra à la mairie centrale. « Avant le Covid, les trottinettes électriques ont commencé à envahir Paris. C’était un énorme bordel. La Ville a donc réglementé, ce qui a calmé les choses. La crise sanitaire est venue apaiser davantage la situation. Mais avec le retour à une vie à peu près normale, on voit bien qu’il demeure des comportements dangereux » , a continué Jean-Pierre Lecoq.

>>> À lire aussi : Voici les trottinettes qui roulent toutes seules dans la ville : c’est complètement flippant !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0