Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Inflation : après l’aide de 100€, nouvelle annonce fracassante de Jean Castex

Publié par Justine le 22 Oct 2021 à 15:20
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

En forte augmentation ces derniers mois au même titre que l’électricité et l’essence, le prix du gaz est bloqué jusqu’à la fin 2022. Une bonne nouvelle annoncée par Jean Castex, qui va soulager bon nombre de Français.

Prix gaz gelé 2022

TF1

>>> À lire aussi : Netflix, Smic, Gaz, APL : Tout ce qui change à partir du 1er octobre

Le prix du gaz gelé pour toute l’année 2022 !

Initialement prévu jusqu’en avril 2022, le prix du gaz est finalement bloqué jusqu’à la fin de l’année prochaine. Un moment de répit bienvenu pour 5 millions de Français (dont 3 millions au tarif réglementé), alors que le pouvoir d’achat flambe. Ce gel permet de limiter la flambée des cours mondiaux de gaz. Selon le Premier Ministre, invité au 20H de TF1 ce 21 octobre, « la décrue des prix sera plus lente de prévu ».

Il justifie également cette prolongation du « bouclier tarifaire » : « donc nous avons pris nos responsabilités, en maintenant le blocage des prix sur tout le long de l’année 2022 ». En plus de geler les prix, le gouvernement a « limité la hausse de janvier à 4 %, le reste on en fera notre affaire ».

>>> À lire aussi : Prix de l’électricité : la TRÈS grosse augmentation qui va tomber si vous chauffez avec

Le gaz sera plus cher en 2023

Toutefois, dès 2023, le prix du gaz sera un peu plus cher que les cours du marché. Cela s’explique par les sommes non payées en 2022 qui doivent être récupérées par les opérateurs. Toutefois, « une partie sera payée par le budget de l’Etat » et fera l’objet d’un amendement dans le projet de loi de finances.

Par ailleurs, Jean Castex a annoncé une seconde bonne nouvelle. Une « indemnité inflation » de 100 € va être allouée à 38 millions de Français afin de sortir la tête de l’eau face à toutes ces augmentations. Les personnes touchant moins de 2 000 € nets par mois sont concernées.

>>> À lire aussi : CARTE : Prix de l’essence : où trouver les stations services les moins chères autour de chez vous ?