Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Stella & Suzie : La marque de prêt-à-porter au coeur de la polémique après des témoignages d’employés inquiétants !

Publié par Romane TARDY le 25 Fév 2021 à 18:00

Stella & Suzie est une marque qui a su s’implanter dans le prêt-à-porter féminin. Le confinement a beaucoup aidé la marque de cette toulousaine à se développer. Toutefois, elle a été dans le viseur du compte Instagram Balance Ta Start-Up. Des témoignages alarmants sur les conditions de travail ont été partagés.

Margaux-créatrice-Stella-Suzie

A lire aussi : L’envers du décor de My Jolie Candle : les salariés livrent des témoignages alarmants !

Stella & Suzie dans le viseur de Balance Ta Start-Up

Margaux Minguez-Lahana, une jeune maman toulousaine, a créé la marque de prêt-à-porter de Stella & Suzie. Concept store au départ, la marque a su faire sa place dans l’industrie de la mode avec ses créations. Le confinement et les réseaux sociaux l’ont aidé à se développer. La marque a pris l’initiative de créer deux collections par mois afin de se renouveler sans cesse et de se concentrer sur la vente en ligne. Elle dispose tout de même d’un Showroom à Toulouse. Margaux décrit le style de sa marque ainsi : « marque féminine, abordable, bohème et chic » .

Si tout semblait bien avancer pour la marque, c’était sans compter sur les témoignages alarmants publiés par Balance Ta Start-Up sur son compte Instagram. Des employés ou anciens employés auraient dénoncé les conditions de travail et le comportement de certains de leurs collègues.

Des témoignages inquiétants sur l’ambiance de travail

Tout d’abord, la condition de stagiaire y semble très peu enviable. Sur la story de Balance Ta Start-Up, on pouvait lire « J’ai été en stage chez Stella & Suzie. Ils n’ont pas réussi à retenir le prénom des stagiaires, les appeler par leurs statuts était plus facile. Nous n’avons pas fait beaucoup de missions correspondant à nos études, car le retour de colis, le rangement de vêtements ou les colis Vinted de la patronne ne sont pas des missions de stage. Ils nous parlaient mal, ne disaient pas bonjour » .

Une collaboratrice de la marque aurait aussi eu du mal à se faire entendre. Elle aurait même eu peur de répondre aux coups de fil de la marque. Lorsqu’elle a réclamé sa paye, on lui aurait répondu « j’ai plein de familles qui comptent sur nous pour les nourrir » .

Des critiques incessantes

La créatrice de la marque est particulièrement attaquée : « Elle passe son temps à critiquer ses amies influenceuses, à se moquer des messages de ses abonnés et surtout à crier sur ses employés » . Dans ce même témoignage, cette personne explique que les week-ends n’existeraient pas dans l’entreprise et que les horaires de travail seraient bien trop importants.

Une ancienne employée en serait arrivée à un état physique et mental déplorable : « J’en arrivais à vomir toutes les nuits à l’idée d’aller travailler, perte de poids… » . Une autre explique que les employés seraient jugés sur leur physique : « Ils jugeaient souvent notre manière de s’habiller et notre apparence physique, en faisant des remarques sur notre poids ou sur ce qu’on mange comme ‘tu ne devrai pas manger ça, ça ne va pas t’aider, mange de la salade plutôt’  » .

La marque répond et se défend

Stella & Suzie a répondu dans un communiqué. La créatrice de la marque concède dans un premier temps de possibles erreurs : « De manière générale, nous sommes passés de zéro à plus de vingt salariés en l’espace de trois ans. Alors s’il y a eu des manquements ou des erreurs regrettables, je veux bien le croire. Qu’il y ait eu des propos déformés, aussi, je le crois. Les insultes, la terreur par exemple. Mais comme toujours, pour avancer, il faut se remettre en question, se dire que certainement des personnes se sont senties mal chez nous. Et sincèrement, je veux dire sincèrement, je leur présente mes excuses » .

Elle défend aussi son entreprise en rappelant la présence d’une juriste en interne et d’une avocate du droit social. Elle affirme payer les employés en temps et en heures. Elle a même proposé une sorte de collaboration à Balance Ta Start-Up : « Et si on mettait nos compétences en commun. Balance Ta Start-Up vous acceptez qu’on vous ouvre les portes de la Maison » .

A lire aussi : La marque de bijoux LÕU YETU dans la tourmente après des témoignages d’anciens employés

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.