Publicité
Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Cette ville offre de l’argent aux mendiants s’ils acceptent de quitter le pays et de ne jamais revenir

Publié par Manon le 03 Mai 2021 à 17:44

En Suisse, la ville de Bâle a adopté une méthode non-conventionnelle pour se débarrasser des mendiants. Le service d’immigration de la ville offre un billet aux mendiants vers n’importe quelle destination en Europe s’ils acceptent de ne jamais revenir.

ville suisse mendiants argent quitter pays

>>> À lire aussi : La Suisse interdit désormais la Burqa !

Une ville en Suisse offre de l’argent aux mendiants qui décident de quitter le pays et de ne jamais revenir

La ville de Bâle en a marre des mendiants dans ses alentours. Pour s’en débarrasser, le service d’immigration de la ville a adopté une méthode étonnante. Ce dernier offre des billets  pour prendre le train ainsi que 90 RM (environ 18 euros) en espèce pour tout mendiant qui accepte de quitter les lieux sans jamais revenir.

Pour obtenir le bon, les mendiants doivent signer un contrat écrit avec le gouvernement suisse. Ainsi, ils doivent promettre qu’ils ne reviendront jamais dans le pays durant une période déterminée.

S’ils sont surpris sur le territoire, ils seront immédiatement expulsés. Le porte-parole du département de la justice de la ville, Toprak Yergu, a confirmé la nouvelle : « S’ils sont à nouveau contrôlés, ils risquent d’être expulsés de notre pays« .

>>> À lire aussi : Un sac rempli de 3 kilos d’or retrouvé dans un train en Suisse

31 personnes ont déjà accepté l’offre

Au total, ce sont 31 personnes qui ont déjà accepté l’offre. Ces personnes ont décidé de retourner chez elles dont 14 en Roumanie, 7 en Belgique, 7 en Allemagne, 2 en Italie ainsi que 1 en France. Pour les mendiants qui ont décidé de retourner en Roumanie, la ville a pris des vols de retour pour Bucarest, qui coûtent 270 RM chacun.

La Suisse a un programme précis contre les mendiants. En 2014, une femme avait été condamnée à une amende de 2 250 RM pour mendicité dans la rue. Cette dernière avait été détenue pendant 5 jours pour ne pas avoir payé l’amende.

Deux ans plus tard, une région de Suisse avait promulgué une loi qui interdisait la mendicité dans sa juridiction.

>>> À lire aussi : Découvrez ces hôtels sans murs : un lit double à la belle étoile au milieu des montagnes suisses

0