Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Société

Vous aimez regarder des documentaires criminels ? L’inquiétant diagnostic d’une psychologue

Publié par Alicia Trotin le 24 Juil 2023 à 5:31
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Avec les séries d’horreur qui fleurissent sur toutes les plateformes, le public a commencé à développer une forme de fascination pour les histoires criminelles et les psychopathes. Le docteur Thema Bryant, psychologue et invitée dans The Mel Robbins Podcast, s’est exprimée sur ce sujet. Si les histoires de meurtres font dorénavant partie de votre routine, cet article est pour vous.

À lire aussi : La cryptomonnaie vous intéresse ? Vous êtes un psychopathe… c’est la science qui le dit

Criminelle

L’Horreur pour contrôler ses propres difficultés

Au micro de Mel Robbins pour le podcast éponyme, Thema Bryant, psychologue, a accepté d’analyser cette étrange tendance de l’horreur. Même si les histoires de crimes et de psychopathes ne datent pas d’hier, les séries avec des personnages malades mentalement obtiennent un certain succès depuis ces dernières années. Tout le monde a pu le noter avec la série Le Serpent, ou encore le célèbre programme Dahmer.

Tout d’abord, regarder de telles horreurs permettrait à certains téléspectateurs de « se reconnecter » ou de « se guérir » après les difficultés de leur propre journée. Une théorie majoritairement validée par les internautes et auditeurs du podcast. Dans les commentaires, plusieurs témoignages vont dans ce sens.

« Cela me distrait de la douleur que je ressens dans ma vie. Je n’aime pas ça, ça ne fait que rediriger ma colère.

J’avais l’habitude de regarder tellement de chaos à la télévision, mais après avoir travaillé dur sur moi-même ces deux dernières années, je n’en peux plus. »

Auditeurs de The Mel Robbins Podcast

À lire aussi : TikTok : quand les internautes prennent la place… des psychologues !

Un lien familier

Si ce n’est pas une question de difficultés dans le quotidien, pour la psychologue, c’est donc en lien avec une douleur qui est là depuis bien plus longtemps. En effet, pour certains l’objectif est de prendre de la distance avec les difficultés, pour d’autres le but est de s’en rapprocher. Thema Bryant s’explique.

« Si votre idée de vous détendre avant de vous endormir est de regarder trois épisodes de New York, unité spéciale, je vous encouragerais à réfléchir à ‘pourquoi un traumatisme me détend-il ?’ Certains d’entre nous ont grandi dans des [situations] de stress élevé, alors les gens confondent paix et ennui. En rentrant chez vous, vous devez vous réfugier dans l’inconfort [de ces programmes] car cela ne vous semblera pas familier. »

Thema Bryant

À lire aussi : Avis aux fans d’horreur : Netflix prépare un docusérie sur l’hôtel le plus hanté du monde

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.