Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

« Ce qu’elle dit est faux à 100% » : le compagnon de la judokate Margaux Pinot nie totalement les faits de violences

Publié par Gabrielle le 03 Déc 2021 à 8:00
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Margaux Pinot, judokate médaillée d’or aux Jeux Olympiques de Tokyo, assure avoir été victime de violences conjugales. Elle accuse son compagnon et entraîneur, Alain Schmitt de l’avoir frappée. Le sportif a été relaxé et assure qu’il n’a pas levé la main sur la jeune femme.

margaux pinot collage

>>> À lire aussi : Une célèbre sportive victime de violences conjugales : elle porte plainte

Margaux Pinot ne comprend pas la relaxe de son compagnon

La judokate de 27 ans accuse son compagnon et entraîneur de violences conjugales. Dans la nuit de samedi 27 à dimanche 28 novembre, Alain Schmitt serait arrivé à son domicile alcoolisé. Alors qu’elle devait l’emmener à l’aéroport pour qu’il rejoigne Tel Aviv, le couple s’est disputé.

Ce mercredi 1er décembre, Margaux Pinot s’est exprimé pour la première fois. « J’ai été insultée, rouée de coups de poing, ma tête a été frappée au sol à plusieurs reprises. Et finalement étranglée » , raconte la jeune femme dans les colonnes du Parisien.

La judokate a de nombreuses blessures dont une fracture au nez, elle a eu 10 jours d’interruption temporaire de travail. Alain Schmitt était jugé en comparution immédiate mardi 30 novembre. L’entraîneur de 38 ans conteste les accusations et a été relaxé faute preuves.

Alain Schmitt accuse la judokate de mentir

L’entraîneur s’est expliqué ce jeudi 2 décembre au micro de BFMTV. « Ce qu’elle dit est faux à 100% » , assure-t-il, lui aussi blessé au visage. Alain Schmitt a donné une version des faits différente de Margaux Pinot.

Le sportif indique que sa compagne ne souhaitait pas qu’il parte à Tel Aviv et qu’elle s’est jetée sur lui. Les deux judokas se seraient alors battus comme dans un combat de judo. Le couple se serait « cogné la tête » contre la porte, provoquant leurs blessures.

Alain Schmitt assure que la judokate ment. L’entraîneur dénonce le lynchage médiatique qu’il a subi et indique avoir reçu des centaines de menaces de mort. Il confie d’ailleurs avoir demandé à porter plainte contre Margaux Pinot et assure « n’avoir jamais frappé une femme de sa vie » .

>>> À lire aussi : Un ancien footballeur filmé en train de violenter sa compagne… La police le rattrape

close

Inscrivez vous à la Newsletter gratuite du TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.