Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Faits divers

Un athlète ougandais disparait à Tokyo juste avant les Jeux olympiques et laisse une lettre derrière lui

Publié par Nicolas F le 24 Juil 2021 à 14:20
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Julius Ssekitoleko a disparu dans la nature. Cet Ougandais a profité de sa présence à l’étranger pour fuir son pays. Le sportif a laissé une note à son hôtel, dans laquelle il donne des détails sur la raison de sa fuite.

>>> À lire aussi : Ce jeune réfugié de 8 ans est un champion d’échecs !

Il profite de sa présence au Japon pour s’enfuir

LA VIDEO DU JOUR A NE PAS MANQUER

Le sportif Julius Ssekitoleko était au Japon depuis plusieurs, envoyé par le comité national de son pays, l’Ouganda. Certaines compétitions débutent avant le lancement officiel des Jeux olympiques, notamment les qualifications en haltérophilie. Le sportif de 20 ans a participé à plusieurs essais ces derniers jours à Tokyo mais il s’est fait éliminer le 5 juillet, mettant fin à son rêve de participer aux Jeux. Il a été aperçu aux abords d’une gare près de son hôtel le 16 juillet. Depuis lors, il a totalement disparu.

>>> À lire aussi : Non-sélectionné pour les Jeux Olympiques, Benoît Paire réagit (encore) de manière provocante ! (VIDEO)

L’haltérophile ougandais espère ne jamais rentrer en Afrique

Le 20 juillet, le sportif devait prendre l’avion et rentrer en Ouganda. C’est en manquant son rendez-vous pour réaliser son test covid avant son vol, qu’on a remarqué son absence. Après enquête, il semblerait qu’il ait acheté un ticket de train pour Nagoya, une ville située à 200 km de son hôtel. De là, on a perdu sa trace. La Fédération d’haltérophilie ougandaise ne l’a plus eu au téléphone depuis le 13 juillet. CNN indique qu’une lettre a été laissée par le sportif, dans laquelle il écrit ne pas vouloir retourner en Afrique et préfère trouver du travail au Japon. Il demande aussi que la délégation ougandaise renvoie toutes ses affaires à sa femme. En 2018, deux sportifs ougandais avaient profité de leur participation aux Jeux du Commonwealth en Australie, pour s’enfuir. En 2014, deux rugbymen ougandais avaient également pris la fuite aux Jeux du Commonwealth, en Écosse. Les rugbymen ont demandé l’asile et jouent aujourd’hui au rugby dans une équipe de Cardiff.

Abonnez vous à la Newsletter TDN

>>> À lire aussi : Elle tente de se qualifier pour les Jeux Olympiques alors qu’elle est enceinte

cet athlète ougandais disparait aux jeux olympiques
Crédits : Instagram/ Julius Ssekitoleko