Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. Sport

Le tristement célèbre gardien de l’Argentine, Emiliano Martinez, a été puni !

Publié par La rédaction le 20 Fév 2023 à 9:38
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

On l’avait laissé après la finale de la Coupe du Monde au Qatar dans un costume de mauvais blagueur qui s’est attiré les foudres des supporters français et de beaucoup de personnes dans l’univers du football. Lui, c’est Emiliano Martinez, le gardien de l’Argentine championne du monde. Et il vient de comprendre que lorsqu’on décide de semer le vent, on récole malheureusement la tempête !

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : Hugo Lloris retrouve Emiliano Martinez : l »ambiance est glaciale (vidéo)

Emiliano Martinez a vécu un après-midi cauchemardesque

Il avait pris la parole ces derniers jours pour tenter de se racheter une conduite. Mais le mal est fait depuis bien longtemps. Après avoir avoué que Kylian Mbappé devait le prendre pour sa poupée à lui, en référence aux blagues très mal placées dont le gardien de l’Argentine s’était rendu coupable après la finale gagnée face à nos Bleus, Emiliano Martinez a finalement été plus que puni.

La suite après cette publicité
La suite après cette vidéo

Ce samedi 18 février, son club d’Aston Villa recevait Arsenal, leader du championnat anglais de Premier League. Alors que son équipe menait deux à zéro, les Gunners d’Arsenal ont recollé au score, avant que le gardien argentin, Emiliano Martinez, n’ait pu que constater que le destin finissait toujours par frapper au moment où on s’y attend le moins. Et ça fait mal !

>>> À lire aussi : L’Argentine insulte Mbappé, Messi s’exprime enfin !

argentine Emilano Martinez france (1)

Le ballon tape sa tête… et rentre dans le but

La suite après cette publicité

Sur une frappe magistrale du milieu d’Arsenal, Jorginho, le ballon s’écrase alors sur la barre transversale du but d’Emiliano Martinez. Mais le pire s’apprêtait en réalité à frapper. Sur le rebond, la balle vient taper sur l’arrière du crâne du gardien argentin, avant de finir sa course… dans son propre but. Ainsi, le troisième but d’Arsenal est inscrit officiellement contre son camp par le champion du monde. Un but gag qui n’a pas manqué de faire le tour des réseaux sociaux sur lesquels le joueur d’Aston Villa s’est fait on ne peut plus chambrer. C’est de bonne guerre, mon vieux !

La suite après cette publicité

>>> À lire aussi : « Il s’est chié dessus » : Emilano Martinez s’en prend encore à un des Bleus

INSCRIPTION NEWSLETTER TDN

N'oubliez pas de cliquer sur l'email de validation pour confirmer votre adresse email. Si vous ne l'avez pas recu vérifiez dans vos spams.