Icône menu hamburger Icône loupe de recherche
  1. TDN >
  2. TV

Les 12 coups de midi : la championne Cécile fond en larmes en évoquant sa mère

Publié par FJ le 07 Août 2022 à 21:46
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Ce samedi 6 août 2022, TF1 diffusait un nouveau numéro de l’émission Les 12 coups de midi. Et ce dernier était placé sous le signe de l’émotion puisque la championne Cécile n’a pu retenir ses larmes après avoir évoqué sa mère décédée.

cecile championne les 12 coups de midi larmes

Les 12 coups de midi, un jeu qui cartonne

Depuis plusieurs années maintenant, TF1 diffuse le jeu Les 12 coups de midi présenté par Jean-Luc Reichmann qui vent remplacer Attention à la marche. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que la production a réussi à trouver le concept parfait.

En effet, pour que les téléspectateurs soient de plus en plus nombreux et soient toujours fidèles, ils ont décidé de mettre en place le concept de Maître de midi, ce qui n’existait pas dans Attention à la marche. Les candidats du jour s’affrontent sur des questions de culture générale et celui qui remporte l’édition du jour est présent à celui d’après. Le but est le même, affronter le Maître de midi pour lui prendre sa place. 

Cécile fond en larmes

Et en ce moment, c’est Cécile qui est assise sur le trône de Maître de midi. Ce samedi 6 août 2022, la chaîne diffusait donc un nouveau numéro et dans ce dernier, elle a raflé la somme supplémentaire de 20 000 euros qui viennent s’ajouter à sa belle cagnotte.

Un nouveau gain qui ne l’a pas laissé insensible puisqu’elle n’a pu s’empêcher de penser à sa mère, décédée il y a quelques années : « Je pense beaucoup à ma maman, parce qu’elle est partie il y a un moment maintenant, en 2015, très très jeune, avec une sal*perie que malheureusement beaucoup d’entre nous connaissent« , explique-t-elle, ne pouvant retenir ses larmes. « Elle aimait beaucoup jouer, elle aimait beaucoup la culture, elle m’a beaucoup poussée, parfois un peu trop. Ça me fichait la pression quand j’étais gamine. Et voilà, j’aurais vraiment beaucoup aimé qu’elle me voie, mais bon… Peut-être… Peut-être qu’il y a un écran là-haut. J’espère« 

0