Icône menu hamburger Icône loupe de recherche

Petit garçon ramené chez lui par la police : la maire de la ville se justifie dans TPMP (vidéo)

Publié par Gabrielle le 15 Sep 2021 à 13:03
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail

Mireille Conte-Jaubert, la maire de Saint-Médard-de-Guizière était invitée mardi 14 septembre sur le plateau de TPMP. La ville est au coeur d’une polémique concernant un élève qui a été raccompagné par un policier suite à une facture de cantine impayée. La mère de l’enfant, invitée la veille sur le même plateau a donné sa version des faits, que l’élue conteste. Découvrez son passage dans l’émission ci-dessous.

>>> A lire aussi : « Tous ses petits copains lui ont dit ‘en prison ! En prison !’  » : Une mère de famille pousse un coup de gueule dans TPMP après l’humiliation de son fils à l’école (vidéo)

Selon la maire, l’enfant interdit de cantine n’a pas été traumatisé

Une jeune maman, Chirley, a vu son enfant être raccompagné par un policier municipal lors du déjeuner. L’élève s’est vu refuser l’accès au réfectoire car ses parents ont 900 euros de cantine impayée depuis 2019.

La mère du garçon de 7 ans est venue témoigner ce lundi 13 septembre, affirmant que son fils était traumatisé et qu’il avait été moqué par ses camarades. Mais la maire de la ville conteste cela affirmant « qu’à aucun moment cela a été traumatisant pour l’enfant » , expliquant lui avoir raconté une histoire.

« C’était un mensonge utile pour que l’enfant ne soit pas traumatisé (…) L’enfant est monté dans la voiture très content, car il montait dans une voiture de police. Ses petits copains l’enviaient d’être monté dans une vraie voiture de police » , indique Mireille Conte-Jaubert.

L’élue indique que la maman a reçu de nombreuses relances

La jeune maman affirme n’avoir jamais reçu de factures ni de relances de la part de la mairie. Pourtant, la mairie indique avoir envoyé de nombreux courriers pour les 400 repas impayés depuis 2019.

« Elle m’a appelé en me disant que je n’avais pas le droit d’empêcher l’enfant de manger à la cantine, que c’était un scandale. Elle s’est montrée menaçante. Je lui ai dit qu’elle devait 873 euros (…) Vous payez votre dette et je reprendrai votre enfant à la cantine » , explique la maire.

Mireille Conte-Jaubert affirme que Chirley « a eu des relances comme tout le monde » . Mais malgré les courriers, la mère de l’enfant aurait indiqué qu’elle ne paierait pas. La maire indique qu’elle aurait proposé à la maman du garçon de convenir d’un échéancier avec le trésor public.

>>> A lire aussi : A 7 ans, il se fait raccompagner chez lui par les policiers car sa mère ne peut pas payer la cantine !

close

Inscrivez vous à la Newsletter TDN

Tous les jours le meilleur du web directement dans votre boite mail.
Garanti sans SPAM.


Inscrivez-vous à la newsletter.
Partagez ce contenu sur Facebook
Partagez ce contenu sur Whatsapp
Partagez ce contenu sur Twitter
Partagez ce contenu par mail
0